Lettre du Saint-Père Benoît XVI

papa-messaggio

 

Au Cardinal Stanisław Ryłko

à l'occasion du Xe Forum international des jeunes

 

A mon vénéré frère 

le cardinal Stanislaw Rylko 

Président du Conseil pontifical pour les laïcs

 

Je suis heureux de vous envoyer mon salut cordial, ainsi qu'aux collaborateurs du Conseil pontifical pour les laïcs et à ceux qui prennent part au Xe Forum international des jeunes, qui se tient cette semaine à Rocca di Papa, sur le thème « Apprendre à aimer ». Je m'adresse avec une affection particulière aux jeunes délégués des Conférences épiscopales et des différents mouvements, associations et communautés internationaux, provenant des cinq continents. J'étends ma pensée aux intervenants faisant autorité, qui apportent à la rencontre la contribution de leur compétence et de leur expérience.

« Apprendre à aimer »: ce thème est central dans la foi et dans la vie chrétienne et je me réjouis que vous ayez l'occasion de l'approfondir ensemble. Comme vous le savez, le point de départ de chaque réflexion sur l'amour est le mystère même de Dieu, car le cœur de la révélation chrétienne est le suivant: Deus caritas est. Le Christ, dans sa Passion, dans son don total, nous a révélé le visage de Dieu qui est Amour.

 

La contemplation du mystère de la Trinité nous fait entrer dans ce mystère d'Amour éternel, qui est fondamental pour nous. Les premières pages de la Bible affirment, en effet, que: « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (Gn 1, 27). Du fait même que Dieu est amour et que l'homme est à son image, nous comprenons l'identité profonde de la personne, sa vocation à l'amour. L'homme est fait pour aimer; sa vie n'est pleinement réalisée que si elle est vécue dans l'amour. Après avoir longuement cherché, sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus comprit ainsi le sens de son existence: « Ma vocation est l'Amour » (Manuscrit B, feuille 3).

J'exhorte les jeunes présents à ce Forum, afin qu'ils cherchent de tout leur cœur à découvrir leur vocation à l'amour, en tant que personnes et en tant que baptisés. Telle est la clef de toute l'existence. Puissent-ils donc investir toutes leurs énergies pour se rapprocher de cet objectif jour après jour, soutenus par la Parole de Dieu et par les sacrements de la Réconciliation et de l'Eucharistie.

La vocation à l'amour prend des formes différentes selon les états de vie. En cette Année sacerdotale, j'ai plaisir à rappeler les paroles du saint curé d'Ars: « Le sacerdoce est l'amour du cœur de Jésus ». A la suite de Jésus, les prêtres donnent leur vie, afin que les fidèles puissent vivre de l'amour du Christ. Appelés par Dieu à se donner entièrement à Lui, avec un cœur indivis, les personnes consacrées dans le célibat sont également un signe éloquent de l'amour de Dieu pour le monde et de la vocation à aimer Dieu par dessus toute chose.

Je voudrais, en outre, exhorter les jeunes à découvrir la grandeur et la beauté du mariage: la relation entre l'homme et la femme reflète l'amour divin de manière tout à fait particulière; c'est pourquoi le lien conjugal revêt une immense dignité. A travers le Sacrement du mariage, les époux sont unis par Dieu et, à travers leur relation, ils manifestent l'amour du Christ, qui a donné sa vie pour le salut du monde. Dans un contexte culturel où de nombreuses personnes considèrent le mariage comme un contrat à terme que l'on peut rompre, il est d'une importance vitale de comprendre que le véritable amour est fidèle, un don de soi définitif. Etant donné que le Christ consacre l'amour des époux chrétiens et s'engage avec eux, cette fidélité est non seulement possible, mais elle est la voie pour entrer dans une charité toujours plus grande. Ainsi, dans la vie quotidienne de couple et de famille, les époux apprennent à aimer comme le Christ aime. Pour répondre à cette vocation, un sérieux parcours éducatif est nécessaire et ce Forum s'inscrit également dans cette perspective.

Ces journées de formation, à travers la rencontre, la participation à des conférences et la prière commune, doivent être également un encouragement pour tous les jeunes délégués à devenir des témoins, parmi les jeunes de leur âge, de ce qu'ils ont vu et écouté. Il s'agit d'une véritable responsabilité, pour laquelle l'Eglise compte sur eux. Ils ont un rôle important à jouer dans l'évangélisation des jeunes de leurs pays, afin que ceux-ci répondent avec joie et fidélité au commandement du Christ: « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15, 12). 

En invitant les jeunes à persévérer sur la voie de la charité à la suite du Christ, je leur donne rendez-vous dimanche prochain, sur la place Saint-Pierre, où se déroulera la solennelle célébration du Dimanche des Rameaux et de la XXVe Journée mondiale de la jeunesse.

Cette année, le thème de réflexion est: « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? » (Mc 10, 17). A cette question, posée par un jeune riche, Jésus répond avec un regard d'amour et une invitation au don total de soi, par amour de Dieu. Puisse cette rencontre contribuer à la réponse généreuse de chaque délégué à l'appel et aux dons du Seigneur! 

Dans ce but, j'assure toute la jeunesse de ma prière et je vous envoie de tout cœur, vénéré frère, ainsi qu'à ceux qui participent au Forum international, une Bénédiction apostolique spéciale.

 

Du Vatican, le 20 mars 2010

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana