23 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Card. Tobin (Newark), « la famille n'est pas un idéal abstrait. Écouter la réalité des personnes et des couples »

« La famille n'est pas un idéal abstrait », a déclaré tout d’abord le card. Joseph W. Tobin, archevêque de Newark (États-Unis), en présentant ce matin le panel consacré à l’amour dans l’expérience quotidienne des familles dans le cadre du Congrès pastoral organisé à l’occasion de la Rencontre mondiale de Dublin. Les Écritures, observe-t-il, ne sont pas « une série d'idées abstraites, mais plutôt une source de réconfort et de compagnie pour chaque famille qui rencontre des difficultés ou de la souffrance, car elles leur montrent l’objectif de leur voyage ». « Si nous n’arrivons pas à écouter la réalité, nous ne pouvons pas comprendre les besoins du moment présent », avertit le cardinal ; selon lui, « l'humilité du réalisme » nous aide à éviter de présenter « un idéal théologique du mariage trop abstrait et presque artificiel, loin des situations concrètes et des possibilités pratiques des vraies familles ». Mettre l'accent « sur des questions doctrinales, bioéthiques et morales, sans encourager l'ouverture à la grâce » conduit à l'idéalisme. Et pourtant, nous sommes appelés à « former les consciences, non à les remplacer », prévient-il en rappelant Amoris Laetitia. Conscients des difficultés, conclut-il, « notre approche pastorale, qui doit être miséricordieuse et à la recherche d’une intégration continue, doit également tenir compte de la réalité concrète de chaque personne ou couple, comme Jésus l’a fait avec la Samaritaine et la femme adultère ».