24 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Conlan (Accord Dublin), « le rapport sexuel sans amour crée la solitude et l'insécurité »

« Malheureusement, certaines personnes pensent que les relations sexuelles est le moyen de trouver l’intimité, mais les rapports sexuels sans amour créent souvent la solitude et l’insécurité ». Ce sont les paroles de Anita Conlan, coordinatrice de l’équipe scolaire de Accord Dublin, un service de conseil matrimonial catholique, qui est intervenue ce matin dans le panel consacré aux relations et à l’éducation sexuelle à la lumière d’Amoris laetitia, dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles, en cours à Dublin. Après avoir souligné l'importance du point 284 de l'exhortation apostolique, Anita Conlan a souligné la nécessité de « donner la parole aux jeunes qui doutent de leur sexualité » : « Toutes les relations indépendamment de la sexualité ont les mêmes attentes et le même besoin d'intimité ».

Selon l'expert, « de nombreuses personnes ont tort de penser que les besoins et les attentes des jeunes garçons en matière de relations sont différents de ceux des jeunes filles ». Ensuite, le regard s'est concentré sur le contexte social. « Souvent, les personnes qui pensent être « pour le progrès » demandent que l’on donne aux adolescents des informations claires sur « le sexe sans risque » comme si c'était la seule chose qui compte ». Mais la conseillère a mis en garde : « Prendre l'acte sexuel hors contexte et en faire l'aspect le plus important d'une relation est aussi inutile et dangereux que de ne pas fournir certaines informations pratiques ». Enfin, Anita Conlan a souligné la capacité des jeunes « à utiliser la technologie par rapport à la plupart de leurs parents, et qu’il est donc très facile pour eux de découvrir les avantages et les inconvénients de la contraception et des rapports sexuels sans risque. Cependant, si vous leur demandez ce que l’intimité signifie, ils ont du mal à l'expliquer ».