22 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Kearney (L’Arca), « les personnes ayant des besoins spécifiques sont une ressource, il faut favoriser les relations avec eux »

« Lorsqu'on leur donne la parole et qu’on les inclut dans la conversation, les personnes ayant des besoins spécifiques ont la capacité de contribuer et d'inspirer de manière significative ».

C'est ce qu'a déclaré Tim Kearney, membre de la communauté internationale "L'Arca", qui a pris la parole ce matin dans un panel consacré à l'engagement des familles et des paroisses dans le soutien des familles ayant des besoins spécifiques lors de la Rencontre mondiale des familles à Dublin en course en ce moment. Kearney a indiqué, à la lumière de son expérience, trois intuitions. « Les personnes ayant une déficience intellectuelle ont besoin d'une relation et d'une amitié aussi importantes, sinon plus, que les soins qu’on leur apporte ». Ainsi, pour développer leur potentiel de croissance personnel, « ils ont besoin d'un environnement dans lequel leurs dons peuvent être connus ».

« Plutôt que d’être un fardeau pour la société - a rappelé le délégué de la communauté -, les personnes ayant une déficience intellectuelle ont une contribution importante à apporter à la société et à l’église, en partageant la richesse de leur amitié, de leurs capacités et de leurs dons du coeur ». Il devient donc « important » pour les personnes ayant des besoins spécifiques « d'encourager et d'expérimenter des relations d'amitié et des relations significatives au sein d'un vaste réseau de personnes, au sein de la famille, mais aussi au-delà de la famille, dans leur quartier, dans leur communauté paroissiale ».