22 août 2018
Rencontre mondiale des familles

P. Granados (Institut pontifical Jean-Paul II), « l'Église, lieu des relations pour les époux »

« Le lieu où se marier n'est pas seulement un lieu physique comme un bureau, une plage ou un temple. La question de « où » se marier fait également référence au « lieu » compris comme un réseau de relations qui nous entoure, de la même manière qu'une maison n'est pas uniquement faite de briques, mais de l'amour de ceux qui prennent soin de nous. ». Ce sont les paroles du père José Granados, vice-président de l'Institut pontifical Jean-Paul II, qui a pris la parole aujourd'hui lors de la Rencontre mondiale des familles à Dublin. « Quand quelqu'un veut se marier – a-t-il ajouté - c'est parce qu’il veut touver un endroit où il peut se trouver bien avec lui-même, un endroit où il se sent accepté et en sécurité et où il peut faire prospérer sa vie ».

 « À la lumière de cela, le père Granados considère « l'amour entre les époux, leur relation même sur laquelle ils fondent leur famille » comme « le premier lieu ». C’est ainsi que « l’amour entre les époux a besoin d’un lieu plus grand pour être un amour stable, profond et fécond ». Et cet endroit est indiqué dans l'Église. « Le fait qu'un couple veuille se marier indique qu'il reconnaît la nécessité d'un endroit supplémentaire pour leur amour - a ajouté le prêtre -. L'Église est le lieu où nous pouvons promouvoir un engagement radical dans l'amour « tous les jours de notre vie ». Parce que dans l'Église, nous trouvons la certitude de l'engagement de Dieu dans le Christ, non seulement pour nous en tant que personnes, mais aussi pour notre amour en tant qu’époux ».

À travers ses mots, se trouve alors la raison pour laquelle il faut se marier à l'église. « Se marier à l’église signifie établir comme fondement de son engagement, l’amour radical de Jésus pour son Église. De plus, à travers le pardon du Christ, l'Église nous offre un lieu où notre amour peut être guéri quand il est blessé. En définitive – a conclu le père Granados - un engagement pour « tous les jours de notre vie » n'est possible que si nous sommes soutenus par un amour plus grand, et l'Église est un lieu où vit le plus grand amour, l'amour du Christ ».