26 avril 2018
Dicastère

Défis de la famille au XXIe siècle

Le secrétaire P. Awi Mello aux juristes réunis à San Calisto : « La justice est nécessaire dans les relations internes et externes à la famille »

« J'espère que ces journées de réflexion entre juristes de très haut niveau international peuvent constituer la prémisse pour créer ce contexte de justice, dans les relations familiales et en dehors de la famille, nécessaire pour sauvegarder et protéger ces liens profonds et originaux qui structurent l'identité de chaque être humain, plutôt que de soutenir des désirs individuels autoréférentiels, qui tendent à détruire les liens et à créer solitude dans nos sociétés ».

C’est dans cet espoir que le P. Alexandre Awi Mello, secrétaire de notre Dicastère, s'est entretenu avec les juristes réunis à San Calisto pour le premier congrès international italo-portugais-brésilien de droit sur le thème « Les défis de la famille au XXIe siècle ».

 « Il y a des dimensions de la famille, aujourd'hui, - a déclaré le P. Awi - qui sont durement accablés par les changements sociaux et juridiques en cours » et « sur de nombreux fronts qui affectent la famille, il y a une sorte de « libre reconnaissance du droit » - tant par le législateur que par les tribunaux - avec des raisonnements juridiques, réducteurs et procéduraux, qui dissocient les décisions en matière de famille aux « principes de droit » pour adhérer le plus possible à de nouvelles sensibilités éthiques et à de nouveaux besoins sociaux.

La possibilité de faire intervenir les juges pour dépasser celles qui sont perçues comme des limites imposées par la législation et pour réinterpréter les valeurs et les principes constitutionnels afin de faire prévaloir les souhaits et les volontés individuels - que le système dans son ensemble n'admettrait pas – se révèle néanmoins un facteur dangereux d'incertitude juridique et d'instabilité sociale ».

Enfin, le secrétaire a souligné que « l'homme vient au monde en tant que fils » et « chacun de nous peut se sentir aimé par un Père, dans cette famille où nos racines et notre identité humaine et chrétienne sont enracinées ».