Famille de l’Espérance

famigliadellasperanza2

DÉNOMINATION OFFICIELLE
Familia da Esperança

AUTRE DÉNOMINATION
Fazenda da Esperança

FONDATION
1983

HISTOIRE
La Famille de l’espérance naît au Brésil, dans la paroisse Nossa Senhora da Gloria de l’archidiocèse d’Aparecida, à l’initiative du Père Hans Stapel (OFM). Celui-ci, mu par le désir de vivre concrètement la Parole de Dieu, décide de se consacrer totalement au prochain et commence à offrir de l’aide aux plus démunis de son diocèse. Très vite, Nelson Giovanelli Rosendo dos Santos, un des paroissiens qui partageait avec le père franciscain, le même désir de consacrer toute sa vie au service des autres, se joint à lui et se fait l’ami des jeunes de la rue qui foisonnent dans le quartier. En peu de temps, d’autres laïcs décident de les suivre dans la même mission. C’est ainsi que naissent les centres d’accueil pour filles-mères, pour personnes séropositives et pour familles sans abri. De même, naissent des centres de rééducation pour jeunes délinquants et pour toxicomanes. Par la création de ces œuvres que l’on appellera les Fazendas da Esperança, les membres de la Communauté n’entendent pas d’abord offrir un simple service d’utilité publique. Ils désirent plutôt promouvoir la rencontre avec le Seigneur à travers l’accueil, les soins, la libération de l’alcool et des drogues. Avec l’arrivée en paroisse de Lucilene Rosendo et de Iraci Leite, la branche féminine de la Communauté voit le jour sous le guide du père Hans Stapel. Le nombre de personnes qui adhèrent au projet des Fazendas commence à croître et beaucoup d’entre elles se sentent appelées à se donner totalement à Dieu dans ce service. Peu à peu, grandit parmi les membres, la conscience du fait que le travail qui se fait à la Fazenda n’est pas une occupation comme une autre, mais il est une véritable vocation. À travers leur engagement, le Seigneur élargit à l’association le charisme de l’espérance. En 1999, l’Association Famille de l’espérance est fondée pour accueillir, former et prendre soin de ces vocations.
Le 12 mai 2010, le Conseil Pontifical pour les Laïcs décrète la reconnaissance de la Familia da Esperança comme Association internationale des fidèles.

IDENTITÉ
Grâce à un style de vie fondé sur l’Évangile, la communion, le partage des biens spirituels et matériels (fruits du travail des membres et de la Providence divine), les membres de la Familia da Esperança œuvrent en faveur de leur sanctification personnelle, en essayant de mettre en pratique l’appel à “être des ambassadeurs de l’espérance” parmi les plus pauvres et les plus marginalisés, et spécialement parmi ceux qui souffrent à cause de la toxicodépendance. Le travail de récupération des jeunes toxicomanes se fait dans les communautés dites Fazendas da Esperança ou dans les groupes de soutien que l’on appelle Esperança Viva. La Familia da Esperança promeut aussi l’évangélisation à travers les médias (télévision, édition...). Elle œuvre également en faveur de la transformation de ses communautés et de ses œuvres en véritables centres de spiritualité, et travaille pour répondre aux besoins de l’Église et de la société.

STRUCTURE
On devient membre de l’association de deux manières différentes et complémentaires : comme membres de vie communautaire et comme “volontaires de l’espérance”. Les premiers vivent en communauté et sont au service de l’association à temps plein. Les volontaires quant à eux collaborent, selon leur disponibilité, aux activités de l’association, en particulier lors des événements qu’elle organise et quand ils sont convoqués par leurs responsables.
L’admission dans l’association se fait par étapes, jusqu’à la promesse perpétuelle d’appartenance. L’appel à être des ambassadeurs de l’espérance s’adresse à tous les états de vie : mariés, célibataires, prêtres, etc.
L’association est gouvernée par une Assemblée générale (l’organe suprême), un Conseil général élu par les membres de l’Assemblée et un/une Président(e), lui aussi élu par l’Assemblée.

DIFFUSION
La Familia da Esperança est présente, à travers ses 79 communautés et ses 130 groupes, dans douze pays répartis sur quatre continents : Amérique latine (7), Europe (2) Asie (1) Afrique (2).

ŒUVRES
Les soixante-dix-neuf communautés (Fazendas da Esperança), réparties dans onze pays différents, accueillent plus de 2500 jeunes toxicomanes. Au fil des ans, trois “Casas de Apoio Rising Sun” ont aussi vu le jour dans l’État brésilien de São Paulo. Ces structures sont destinées à l’accueil des personnes séropositives en phase terminale. Les enfants sont eux aussi au cœur de l’apostolat de Familia da Esperança qui les accueille dans ses nombreuses crèches.
  
PUBLICATIONS
Bulletin mensuel Embaixador da Esperança 

SITE INTERNET
www.fazenda.org.br

ADRESSE
Rua Nina Ferreira Leite, 403,
Bairro São Manoel,
CEP 12500-000
Tél. et Fax.: 012 31222074
secretaria@fazenda.org.br