Fraternité de Communion et Libération

Fraternité de Communion et Libération

fraternita-di-comunione-e-liberazione

 

DÉNOMINATION OFFICIELLE

Fraternité de Communion et Libération

 

SIGLE

CL

 

DÉNOMINATION COURANTE

Communion et Libération

 

FONDATION

1954

 

HISTOIRE

Au début des années 1950, l’intuition de la nécessité de reconstruire une présence chrétienne dans le milieu étudiant conduit don Luigi Giussani, professeur à la Faculté de théologie de Venegono (Varese, Italie du Nord), à se consacrer à l’enseignement de la religion à l’école. L’expérience du petit groupe d’étudiants du Lycée classique Berchet de Milan, qui se réunit autour de lui, aboutit à la formation de Gioventù Studentesca (GS). Fortement encouragée par l’archevêque de Milan de l’époque, Giovanni Battista Montini, le futur Pape Paul VI, GS se diffuse dans d’autres villes italiennes et, après 1968, commence à toucher des universitaires et des adultes. Naît alors Communion et Libération qui, en 1980, recevra la reconnaissance canonique de l’Abbé Ordinaire du Mont-Cassin, Mgr Martino Matronola. Les premiers groupes de fraternité se constituent dans la seconde moitié des années 1970 à l’initiative des anciens universitaires adhérents à CL qui, à travers un mode de vie de communion, désirent approfondir leur appartenance à l’Église dans une condition de vie adulte, avec les responsabilités qu’elle comporte. De leur diffusion dans différents pays naît la Fraternité de Communion et Libération. Le 11 février 1982, le Conseil Pontifical pour les Laïcs décrète la reconnaissance de la Fraternità di Comunione e Liberazione comme association internationale de fidèles de droit pontifical.

 

IDENTITÉ

L’essence du charisme de CL réside dans l’annonce que Dieu s’est fait homme; dans l’affirmation que cet homme — Jésus de Nazareth, mort et ressuscité — est un événement présent, dont le signe visible est la communion, c’est-à-dire l’unité d’un peuple guidé par une personne vivante, en dernier ressort l’Evêque de Rome; dans la conscience que ce n’est que dans le Dieu fait homme, et donc au sein de la vie de l’Église, que l’homme est un homme plus vrai et l’humanité vraiment plus humaine. Dans la proposition éducative de CL, l’adhésion de la liberté de la personne à l’annonce chrétienne est déterminée par la découverte de la correspondance entre les exigences du cœur de l’homme et une annonce qui leur apporte un accomplissement. C’est le caractère raisonnable de la foi qui conduit les hommes et les femmes transformés par la rencontre avec le Christ à s’engager dans l’expérience chrétienne, au point d’exercer une influence sur la société. Cet engagement renforce la conscience de leur identité, fait vivre la vie comme une vocation et est soutenu par une communion vécue qui rend quotidienne la mémoire de l’évènement du Christ. Le processus éducatif — alimenté par l’annonce et par la catéchèse, par la participation à des retraites et exercices spirituels, par la célébration des sacrements — privilégie les dimensions du travail culturel comme approfondissement et expression de sa foi et comme condition d’une présence responsable dans la société; de l’action charitable comme éducation au service gratuit de l’autre et à l’engagement social; de la mission comme éducation au sens de la catholicité de l’Église et comme choix vocationnel. Le témoignage du Christ à l’école et à l’université, à l’usine et au bureau, dans le quartier et dans la ville, passe surtout à travers le travail, qui est la forme spécifique du rapport adulte avec la réalité.

 

STRUCTURE

La vie de la Fraternité se réalise à travers la libre formation de groupes d’hommes et de femmes de toute condition et état de vie qui fondent leur amitié et leur communion sur l’engagement à cheminer ensemble vers la sainteté, reconnue comme but authentique de l’existence. La direction de l’association est confiée au Président et à la Diaconie centrale, dont font partie les responsables internationaux, les responsables des différents milieux de présence et des représentants des réalités associatives nées du charisme de CL: l’Association Laïque Memores Domini (voir page 49); la Fraternité Sacerdotale des Missionnaires de Saint Charles Borromée; la Congrégation des Sœurs de la Charité de l’Assomption. Dans les diocèses, le responsable diocésain est aidé par une diaconie et par un Assistant spirituel nommé par l’évêque du lieu sur proposition du Président de la Fraternité. Depuis 1997, il existe à Rome un Centre International de Communion et Libération, instrument de liaison du mouvement dans le monde.

 

DIFFUSION

La Fraternité compte 47.994 membres et est présente dans 64 pays ainsi répartis: Afrique (9), Amérique du Nord (7), Amérique du Sud (9), Asie (7), Europe (28), Moyen-Orient (3), Océanie (1). Plus de 60.000 personnes participent à l’expérience de CL.

 

OEUVRES

Les individus et groupes appartenant à la Fraternité ont donné vie, sous leur responsabilité personnelle, à des œuvres culturelles, caritatives et à des entreprises, reliées dans la Compagnia delle Opere (Compagnie des Œuvres), ayant des sièges en Italie et à l’étranger. Il s’agit de maisons familiales pour personnes psychologiquement fragiles, toxicomanes, malades du sida et malades en phase terminale; entreprises permettant l’insertion des handicapés au travail; d’organismes non gouvernementaux (AVSI en Italie, CESAL en Espagne) pour l’aide et le développement des pays pauvres; de fondation comme le Banco Alimentare (Banque alimentaire) qui fournit la nourriture quotidienne à plus d’un demi-million de pauvres en Italie, et le Banco Farmaceutico (Banque pharmaceutique); de centres de solidarité pour aider les chômeurs à chercher du travail; de structures d’assistance dans les prisons pour mineurs en Afrique et en Amérique; d’aides aux familles nécessiteuses et d’accueil en famille de personnes en difficulté. Les initiatives lancées dans le domaine de la culture sont devenues des lieux privilégiés où la rencontre d’expériences très diverses devient une occasion de communiquer le proprium de l’événement chrétien: centres culturels; écoles (souvent lancées par des coopératives de parents); maisons d’édition, activités éditoriales et journalistiques; fondations et instituts académiques; congrès internationaux comme le Meeting pour l’amitié entre les peuples. Dépendant directement de la Fraternité, la Fondation Sacro Cuore di Milano, personne morale qui gère des écoles et qui œuvre pour la promotion et la protection de la liberté d’éducation dans la lignée de la tradition chrétienne et de l’enseignement de l’Église.

 

PUBLICATIONS

Traces Litterae Communionis, revue mensuelle en français, en allemand, en anglais, en espagnol, en italien, en polonais, en portugais/brésilien et en russe; Piccole Tracce, revue bimestrielle pour enfants.

 

SITE INTERNET

http://www.comunioneliberazione.org

http://www.clonline.org

 

ADRESSE

Fraternità di Comunione e Liberazione
Via Giuseppe De Notaris n.50
20128 Milano
Tel 02 66595088
Fax 02 66594670
E-Mail: clfrat@comunioneliberazione.org

 

Centro Internazionale di Comunione e Liberazione
Via Malpighi, 2 — 00161 Roma (Italie)
Tél. [+39]06.44252752 — Fax 06.44252544
E-mail: centroint@comunioneliberazione.org