JMJ Lisbonne 2023

La messe d'ouverture de la JMJ: Le monde nouveau commence par une rencontre

Les XXXVIIe Journées Mondiales de la Jeunesse s'ouvrent avec l'accueil du Patriarche de Lisbonne
Messa di apertura.jpg

 

Les JMJ de Lisbonne se sont officiellement ouvertes avec la célébration de la messe au Parque Eduardo VII, devant une foule de jeunes venus du monde entier. Actuellement, il y a environ 350 000 participants inscrits et 25 000 volontaires impliqués de diverses manières dans l'événement.

Parmi les concélébrants figurait également le père João Chagas, directeur et responsable du secteur jeunesse du Dicastère, tandis que le patriarche de Lisbonne, le cardinal Manuel Clemente, présidait l'Eucharistie. Le cardinal Clemente, en présence des évêques présidents des bureaux de la pastorale des jeunes du monde entier, de la délégation des dernières JMJ de Panama et du Président de la République, a souhaité la bienvenue aux pèlerins qui arrivaient dans la ville. « Bienvenue ! » a-t-il répété plusieurs fois en différentes langues « Lisbonne est votre maison ces jours-ci, le Christ et Marie le sont toujours ! ».

Commentant l'Évangile de la Visitation, thème général de la Journée, le Patriarche a souligné quelques phrases clés : « Marie se mit en route », « Marie se rendit avec empressement vers la région montagneuse », « Marie entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth ».

Marie se mit en route

« Cela en a valu la peine - a souligné le cardinal Clemente, en s'adressant aux jeunes - d'entreprendre ce voyage qui vous a amenés à vous rencontrer, en ces jours, dans la diversité et les qualités personnelles que chacun d'entre vous apporte, de tous les pays, de toutes les langues et de toutes les cultures. Rien de tel que ce voyage personnel et collectif, à la rencontre du voyage de chacun !

Marie se rendit avec empressement vers la région montagneuse

« Lorsque j'ai dit au pape François - a-t-il poursuivi dans son homélie - que c'était précisément la devise de notre Journée - Marie se leva et partit en hâte... -, il a immédiatement ajouté qu'il est bon de partir en hâte, mais sans anxiété. En effet, nous sommes inquiets pour ce que nous n'avons pas encore et que nous désirons ardemment. La hâte est différente, c'est un partage de ce qui nous pousse déjà à l'action. Il s’agit donc d’une urgence sereine qui ne connaît pas d'hésitation. Vous êtes arrivés ici et, pendant votre séjour, vous donnez aux autres ce que vous avez reçu à votre tour ».

« Marie entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth ».

Chacune de nos rencontres, a ensuite souligné le patriarche, « doit s'ouvrir par une salutation authentique, dans laquelle nous échangeons des paroles d'accueil sincère et de partage total. Lisbonne vous accueille de tout cœur, comme les autres terres que vous avez déjà visitées ou que vous visiterez dans ce Portugal qui est aussi le vôtre. [...] Nous en avons tant besoin, même dans le monde où nous vivons, où nous ne sommes pas conscients des autres et où nous ne prêtons pas l'attention qu'il faut aux personnes que nous rencontrons. Apprenons avec Marie - a-t-il invité - à saluer chaque personne. Mettons-le en pratique avec assiduité au cours de ces Journées Mondiales de la Jeunesse. Le monde nouveau - a conclu le cardinal Clemente - commence par la nouveauté de chaque rencontre et la sincérité de la salutation que nous échangeons ».

 

 

01 août 2023
Lire aussi...
Screenshot-ChV-01.png

Les cinq ans de Christus Vivit

  Cette année, l'Église célèbre les cinq ans ...

 Fiche complète >