24 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Mgr Barron (évêque auxiliaire de Los Angeles), « pas de contrôle tyrannique mais une autonomie responsable dans l'utilisation des médias sociaux »

« Pas un contrôle tyrannique sur l'espace domestique, mais plutôt un processus pour attirer les enfants, progressivement mais fermement, vers une autonomie responsable » dans l'utilisation de nouveaux moyens de communication sociale. Ceci a été déclaré par Mgr Robert Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles, qui intervenait ce matin dans la table ronde sur ce que les familles sont appelées à être, dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles, en cours à Dublin. Selon le prélat, la formation que le pape François a citée dans Amoris laetitia est « une formation patiente dans la division entre le bien et le mal dans le monde numérique », considérée comme « préférable à la censure agressive ».

Et encore : « Le pape François est préoccupé par le fait que tous nos gadgets et technologies de communication favorisent une culture de satisfaction immédiate. Tout ce que les jeunes veulent, s’obtient en appuyant sur un bouton. Mais - a rappelé l'évêque – les meilleures choses de la vie, l'amitié, l'amour, la beauté esthétique, la relation avec Dieu, doivent être attendues. Elles arrivent à leur manière et selon leur temps ». Un autre aspect rappelé par Mgr Barron est la socialisation. « Le pape François craint que les nouveaux médias encouragent une attitude introspective de la part des jeunes et une tendance à vivre obstinément dans un espace virtuel, à différents niveaux de la réalité concrète ». La famille joue donc un rôle privilégié, « le lieu privilégié où les jeunes apprennent que leur vie ne concerne pas seulement eux-mêmes ».