14 mars 2017
Pontifical Jean-Paul II

« Du vin et de l'huile sur les plaies »

Un séminaire d’étude sur l'avortement

« Du vin et de l'huile sur les plaies » est le titre du séminaire d'étude sur l'expérience de l'avortement organisé par l'Institut pontifical Jean-Paul II. Le séminaire se tiendra dans l’Auditorium de l’Institut le 15 mars, à Rome.

« Combien de fois - expliquent les promoteurs - voulant sauver la vie que nous croyons avoir, nous rejetons les occasions que la réalité nous offre pour vivre, combien de fois nous les rejetons à la naissance en blessant et mutilant tous ceux qui semblent menacer la solitude dans laquelle nous nous refugions? Pour découvrir, plus tard, que nous nous sommes mutilés à nous-mêmes et nous nous sentons la cause de notre propre mal, enfermés dans la fosse de notre culpabilité, dont nous ne pouvons pas parler ».

Le président de l'Institut, Mgr Pierangelo Sequeri ouvrira le séminaire ; en suite il y aura les interventions de : Juan Jose Perez-Soba, professeur du même Institut, sur le thème «Pourquoi l'Église?», Monika Rodman Montanaro, responsable pour l'Italie de « La Vigna di Rachele » au sujet de la « Pastorale du post-avortement en équipe: vingt années d'expérience internationale » suivie d’un témoignage sur le parcours de la guérison post-avortement chez la femme et le couple.

Puis interviendra Stefano Di Battista, porte-parole de l’Association « Défendre la vie avec Marie », qui parlera de la façon dont « Faire entendre la douleur : le manque et le refus des parents », la psychologue Valeria D'Antonio de l’équipe Foi et Thérapie mettra l'accent sur le développement du deuil prénatal chez les hommes et Gabriella Bertocchi, présidente du Centre d'aide à la vie de Melzo, décrira le rôle d'un Cav (Centre d'aide à la vie ) à Milan à travers l’expérience de la rencontre avec les mères qui doivent faire un choix face à une grossesse non désirée. Enfin interviendra don Fulvio Bertini, assistant spirituel du Cav de Melzo sur « Ecouter et rencontrer les jeunes qui cherchent de l’aide pour faire face à une grossesse inattendue. La peur et l'incapacité à assumer la responsabilité ».