03 août 2017
Indonésie

La septième édition de la Journée de la Jeunesse Asiatique se déroule actuellement en Indonésie

20394257_352113118552533_2789296133053087744_n.jpg

Des jeunes de toute l’Asie se sont réunis à Yogyakarta sur l’île de Java, en Indonésie, pour la septième édition de la Journée de la Jeunesse Asiatique (2- 6 août).

C’est l’Archidiocèse de Semarang qui les a accueillis.  Quelques jours auparavant (30 juillet – 2 août), les jeunes ont participé aux « Journées des diocèses » dans divers endroits du pays et sont désormais réunis pour le moment clé qui a pour thème « Joyeuse jeunesse d’Asie ! Vivre l’Evangile dans une Asie multiculturelle ».

Notre dicastère est représenté par Elizabeth Hawkins de la section Jeunes.

La première AYD s’est déroulée en 1999 en Thaïlande. Depuis des journées semblables ont eu lieu à Taïwan, en Inde, à Hong Kong, dans les Philippines et en Corée du Sud. Des délégations provenant de tous les pays qui font partie de la Fédération des conférences épiscopales asiatiques y ont participé, jusqu’à un maximum de 2500 jeunes. La préparation de cet événement a commencé depuis longtemps. Les organisateurs, d’Indonésie et de tout le reste de l’Asie, se sont rencontrés en mars 2017 pour leur cinquième rencontre préparatoire.

Les comités locaux et les volontaires se sont occupés méticuleusement de tous les aspects logistiques. Les jeunes se sont préparés à l’événement non seulement en mettant en place des présentations de leurs églises locales, qui seront montrées durant la rencontre, mais aussi à travers une série de neuf « pré-événements » qui ont commencé en septembre dernier. Ces  pré-événements  – ou modules – ont été présentés chaque mois sur le site de la Journée de la Jeunesse Asiatique (https://asianyouthday.org).

Chacun de ces modules a abordé des thèmes tels que le partage, la diversité, la participation, la communication, le soin, etc. à partir desquels des activités pratiques ont été proposées de façon à permettre aux jeunes de se confronter à ces sujets. De plus, on a demandé aux jeunes d’écrire sur leurs activités et de les partager sur les réseaux sociaux. La diversité pour les jeunes participants aux journées ne signifie pas seulement venir de nations ou de groupes ethniques différents.

En effet, ils ont invité des jeunes d’autres religions, si bien que, parmi les volontaires, il y a aussi des musulmans - et pas seulement - qui font en sorte que tout procède sans contretemps. Après la Journée de la Jeunesse Asiatique, aura lieu du 6 au 9 août, la Rencontre asiatique des animateurs de la Pastorale des Jeunes (AYMM).