10 février 2017
Matrimoni feriti

Soigner pour se retrouver

"Retrouvaille" De même, en Italie, le divorce n’est pas une solution

Soigner les plaies pour prévenir le divorce. Tel est l'objectif de «Retrouvaille», une association qui, déjà par son nom, explique sa mission: se retrouver,  non pas dans une simple thérapie conjugale, après quoi on peut choisir le divorce ou le renforcement de l'unité de la famille, comme s’il s’agissait de deux options équivalentes, mais un commun intérêt afin d’éliminer les obstacles qui font que le couple ne soit pas à l’aise et que la loi sur le divorce ne couvre pas du tout.

Le service, offert aux couples avec des problèmes relationnels, sur le point de se séparer, déjà séparés ou qui envisagent de reconstruire leur rapport, a un taux de 70% de réussite, et travaille souvent en soutenant les diocèses: «Le programme Retrouvaille – expliquent les promoteurs - aide à découvrir comment le processus d'écoute, du pardon, de la communication et du dialogue sont des outils puissants dans la réconciliation entre les époux et dans la récupération d’une relation de couple durable, même après la trahison et la séparation ».

Retrouvaille, donc, « offre la possibilité de trouver une vie de foi en proposant et promouvant le sacrement du mariage vécu dans une communauté chrétienne qui doit faire partie d'un groupe formé par des couples qui croient en la valeur du mariage et de la prière ». Dans un monde qui est entré dans le tunnel de la dépendance à la solitude, des expériences comme celles-ci nous aident à comprendre que la famille, de même qu’un organe du corps, doit être protégée et préservée. Et, si elle est malade, il est possible et il faut la soigner.

Pour en savoir plus: http://www.retrouvaille.it/