22 août 2017
Philippines

Mourir pour l’Evangile à Mindanao

1503388438.jpg

Domingo Edo, jeune laïc catholique philippin, a été tué le 20 août alors qu’il se rendait dans un village isolé proche de la ville minière de Tampakan, sur l’île de Mindanao, pour accomplir une œuvre d’évangélisation qui lui avait été confiée par le diocèse. Ramil Piang, un garçon d’autel de 18 ans qui l’accompagnait, a été blessé pendant l’attaque perpétrée par des hommes armés non-identifiés, mais a survécu.

Domingo Edo, qui travaillait pour le Centre d’Action Sociale du diocèse de Marbel, selon ce que le Père Ariel Destura, chargé diocésain des œuvres sociales, a déclaré à Ucanews, « était un jeune aimé de tous les habitants de cette région montagneuse, et n’avait apparemment aucun ennemi ».
Le diocèse lui avait confié l’œuvre d’évangélisation de quelques communautés rurales dans la région du Cotabato du sud.

L’assassinat est probablement lié à l’œuvre de représentation que Domingo Edo avait entrepris pour le compte de l’Eglise locale pour défendre la population de la région des effets d’une mine de cuivre et d’or qui s’étend sur trois provinces de l’île ; Et ce, bien qu’il – toujours d’après le Père Destura – « menait l’œuvre qu’on lui avait confiée à travers le dialogue et sans jamais exaspérer les habitants ».