27 novembre 2017
Hongrie

Une Église de défis et d'opportunités

La visite ad limina des évêques hongrois au Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie

Leurs défis sont semblables à ceux des pays européens, en particulier les pays qui ont émergé dans les dernières décennies après le rideau de fer, et qui ont été témoins de la transition du communisme au consumérisme et à la sécularisation. Cependant il y a des intéressantes données qui font de la Hongrie un pays qui va à contre-courant par rapport aux autres pays européens. En 2011 la nouvelle constitution de la nation, affirme dans le préambule que le christianisme est «un facteur constitutif et unificateur de la nation hongroise». Et l'Église catholique en est bénéficière. Aujourd'hui, - racontaient, vendredi dernier, les évêques en visite ad limina au siège du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie -, la présence de l'Église dans le domaine de l'éducation et des écoles s'est élargie, et des espaces de collaboration avec l'État sont en train d’être crées, surtout dans le domaine de l'éducation des nouvelles générations. Dans les écoles, il y a la possibilité de choisir l'enseignement de la religion, un fait qui a ouvert les portes à la mission, à la transmission de la foi aux jeunes et à reprendre contact avec les familles.

Et le moment favorable ne concerne pas seulement le monde de l'éducation, mais aussi celui de la famille et des politiques que l'État promeut avec des allégements fiscaux et un soutien à la natalité. En effet, même si le taux de natalité et les mariages - surtout sacramentels - restent faibles, il existe un léger renversement de tendance dû à ces politiques visant à lutter contre la crise démographique du pays.

Cependant, le lourd héritage de l'athéisme d'État demeure, et les laïcs catholiques ont du mal à se remettre en marche. Même aujourd'hui, beaucoup d’entre eux ont tendance à vivre la foi en privé, ou autrement sans référence à l'Église. Dans ce cas, les associations et les mouvements internationaux présents dans le pays, avec leur travail missionnaire, ainsi que les maisons de formation des laïcs dans les diocèses où beaucoup peuvent accéder aux cours spirituels et aux retraites, sont d’un grand aide. Dans ce contexte, le rôle formateur joué par la liturgie, l'homélie dominicale, la catéchèse en vue des sacrements et les pèlerinages est primordial.

Visita ad limina dei Vescovi dell'Ungheria