30 octobre 2018
#Synod2018

Les Paroles du Synode

La conclusion de la rencontre synodale s'est concentrée sur les jeunes : l'homélie du pape François, le Document final, la lettre des évêques

Trois parties, 12 chapitres, 167 paragraphes, 60 pages : il s'agit du Document final de la XV Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques, sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », approuvé il y a quelques jours et remis aux mains du Pape qui a ensuite autorisé sa publication.

Parmi les sujets abordés dans le Document final, il y a aussi la famille, principal point de référence pour les jeunes, première communauté de foi, l’ « Église domestique » : le Synode rappelle en particulier le rôle des grands-parents dans l'éducation religieuse et dans la transmission de la foi, et met en garde contre l'affaiblissement de la figure paternelle et des adultes qui adoptent des styles de vie « juvéniles ». Pour les jeunes, outre la famille, l’amitié avec leurs contemporains est très importante car elle permet le partage de la foi et l’entraide dans le témoignage.

Dans leur lettre adressée aux jeunes, les pères synodaux écrivent leur intention de « collaborer » avec la joie des jeunes « afin que les attentes se transforment en idéaux »). « Nous sommes sûrs – peut-on lire dans le Document, à partir duquel un clip a été fait - que vous serez prêts à vous engager, avec votre désir de vivre, pour que vos rêves se concrétisent dans votre existence et dans l'histoire humaine. [...] Pendant un mois - écrivent encore les évêques - nous avons cheminé avec certains d'entre vous et beaucoup d'autres liés à nous par la prière et le coeur. Nous souhaitons désormais continuer le chemin dans chaque partie de la terre où le Seigneur Jésus nous envoie comme disciples missionnaires. L'Eglise et le monde ont besoin de toute urgence de votre enthousiasme. Faites-vous compagnons de route des plus fragiles, des pauvres, des blessés de la vie ».

Dans l'homélie de la messe de conclusion du Synode, le pape François s'est en revanche concentré sur trois points clés : « Écouter, se faire proche, témoigner. Le chemin de foi dans l’Évangile se termine d’une manière belle et surprenante, avec Jésus qui dit : « Va, ta foi t’a sauvé » (v. 52). [...] La foi est une question de rencontre, non pas de théorie. Dans la rencontre Jésus passe, dans la rencontre palpite le cœur de l’Église. Alors, non pas nos sermons, mais le témoignage de notre vie sera efficace.

Et à vous tous qui avez participé à ce « cheminement commun », je dis merci pour votre témoignage. Nous avons travaillé en communion et avec franchise, avec le désir de servir Dieu et son peuple. Que le Seigneur bénisse nos pas, afin que nous puissions écouter les jeunes, nous faire proches d’eux et leur témoigner la joie de notre vie : Jésus ».