11 juin 2021
Forum Amoris Laetitia

Amoris Laetitia : Accueillir et vivre la spiritualité conjugale pour devenir des familles missionnaires

Note de synthèse de la troisième journée du Forum Amoris Laetitia
terzo giorno.jpeg

 

La troisième journée des travaux du Forum « Où en sommes-nous avec Amoris Laetitia ? Stratégies pour l'application pastorale de l'exhortation du pape François » s'est ouverte par une réflexion sur la spiritualité conjugale. Dans son intervention, l'orateur, Don Renzo Bonetti, actuel assistant spirituel du Projet Mistero Grande, et ancien directeur du Bureau National pour la Pastorale de la Famille de la Conférence épiscopale italienne, a immédiatement précisé la distinction entre spiritualité conjugale et spiritualité familiale ; la première est un chemin de foi centré sur les époux en tant que couple, tandis que la seconde est plus large et inclut d'autres membres de la famille, comme les enfants.

Vivre le mariage selon le Saint-Esprit conforme les époux au Christ et leur permet de s'aimer comme le Christ aime. Leur nouvelle vie, habitée par cette présence du Christ, devient ainsi un sacrement permanent du Christ, un signe visible de l'amour de Dieu pour l'humanité, une « sculpture vivante » de l'amour fécond de la Trinité elle-même. Par leur réponse à l'appel vocationnel à vivre la grâce du Baptême de manière encore plus spécifique dans leur relation conjugale, les époux collaborent avec le Seigneur qui, à travers eux, « a choisi avec quel visage se présenter et nous faire percevoir Sa communion d'Amour ».

La spiritualité conjugale, qui est une « décision réelle et effective de faire converger deux chemins en un unique chemin » (AL 132), se construit « jour après jour » avec des gestes quotidiens dans lesquels on peut faire l'expérience de la présence mystique du Seigneur ressuscité, une présence à cultiver à travers l'écoute de la Parole de Dieu, l'exercice de la réconciliation, la fréquentation de l'Eucharistie et la prière assidue. C'est sur ce chemin, parsemé de petits et grands gestes de la vie quotidienne, que le Seigneur attend les époux pour les amener aux sommets de l'union mystique (AL 316).

Après lui, deux expériences pastorales ont immédiatement permis de comprendre comment traduire concrètement un parcours d'accompagnement spirituel des couples mariés dans les paroisses et les réalités ecclésiales. Carlos E. Empke Vianna et Andréa C. Gonçales Vianna viennent du Brésil et ont partagé leur expérience avec Encontro de Casais com Cristo (ECC). L'ECC est un service qui est né en 1970 au Brésil pour évangéliser les familles et les impliquer davantage comme sujets actifs dans la pastorale de l'Église. Grâce à un processus progressif, les couples sont formés à la spiritualité conjugale, à l'étude du Magistère et sont lentement introduits à l’engagement pastoral dans leurs communautés paroissiales et dans la société.

Daniel et Shelley EE, un couple de Singapour et membres de la Worldwide Marriage Encounter, un mouvement né en Espagne et aujourd'hui présent dans plus de 100 pays du monde, dont la mission est d'aider les couples ainsi que les ministres ordonnés à travailler ensemble dans l'unique mission de l'Église, ont partagé comment ils ont vécu la spiritualité conjugale au sein de la famille, en travaillant sur le dialogue, l'intimité sexuelle et la prière pour surmonter les inévitables difficultés de la relation et enrichir leur parcours commun. Renforcés dans leur union, ils ont ainsi servi dans divers bureaux de la pastorale familiale, aidant d'autres couples en Asie, en Afrique, en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis.

Après un bref dialogue avec les participants, on est passé au deuxième grand thème de la journée, à savoir le travail missionnaire familial. Marie Gabrielle et Emanuel Ménager (France), consulteurs du Dicastère, ont expliqué que la mission est la conséquence naturelle d'une spiritualité conjugale bien comprise. En effet, le don du mariage, comme tous les dons du Saint-Esprit, est ordonné non seulement à la sanctification et au salut des époux eux-mêmes, mais aussi au bien de tous, et donc à la mission : avec la petite famille domestique se construit l'Église, mais aussi la grande famille humaine des enfants de Dieu. En ce sens, le couple est un don précieux en termes d'évangélisation. Le Seigneur appelle les époux à collaborer avec Lui, en rendant Son amour présent dans la société, non seulement en accueillant la vie, mais aussi en rayonnant le bonheur autour d'eux ; en effet, par leur union, ils sont appelés à « actualiser aujourd'hui, dans tous les milieux de vie, le rapport d'amour avec l'humanité et du Christ avec l'Église », en devenant « signe de paternité et de maternité avec chaque enfant de Dieu » (AL 324), missionnaires chargés d'introduire la fraternité dans le monde (AL 194). 

Fidèles à l'approche expérientielle du Forum, Alicia et Fernando Martinez Acosta (Colombie), du Projet Familles Missionnaires, ont ensuite mis l'accent sur le concept de famille missionnaire : dans le mariage, l'homme et la femme sont appelés non seulement à s'accueillir mutuellement, en se donnant l'un à l'autre, mais aussi à porter au monde la bonne nouvelle du salut et de l'amour de Dieu. En regardant la famille de Nazareth, ils ont réaffirmé la réalité de la famille comme Église domestique et de l'Église comme famille de familles. Enfin, le couple Benoît et Véronique Rabourdin (France) a partagé l'importance et les fruits d'une mission accomplie ensemble, en couple, une proposition du mouvement apostolique « Amour et Vérité », qui met aussi l'accent sur la complémentarité missionnaire entre époux et ministres ordonnés dans une logique de communion entre états de vie.

Dans le débat d'aujourd'hui, a émergé encore le besoin de partager les bonnes pratiques qui portent déjà leurs fruits au niveau local : comment accompagner les jeunes couples en crise ? Quelle peut être la mission des veufs et des parents isolés ?  Comment lancer des projets pastoraux dans des diocèses et des paroisses où il ne semble pas y avoir d'intérêt particulier pour les familles ? Mais, tout d'abord, ce sont les témoignages personnels des couples qui ont été très appréciés. Des témoignages simples ancrés dans la vie quotidienne.