22 juin 2021
Personnes âgées

Il faut célébrer

Sottotitolo Conférence de presse pour la présentation de la Journée Mondiale des Grands-Parents et des Personnes Âgées et du message du Saint-Père

« Après une année aussi difficile, il y a un réel besoin de célébrer, ensemble, grands-parents et petits-enfants, jeunes et vieux ». Par ces mots, le card. Farrell, Préfet du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, a introduit la conférence de presse présentant la première Journée Mondiale des Grands-Parents et des Personnes Âgées, qui sera célébrée cette année, pour la première fois, le 25 juillet.

Le Préfet a indiqué que la tendresse était le mot clé pour la célébration de la Journée : tendresse envers les personnes âgées auxquelles - comme l'a écrit le Saint-Père dans son message - le virus « a réservé un traitement plus sévère », mais aussi tendresse des grands-parents envers leurs petits-enfants. De plus, à une époque où « nous nous sommes habitués à vivre seuls, à ne pas nous embrasser, à considérer l'autre comme un danger pour notre santé ». [...] La tendresse peut devenir une manière d'être ».

L'un des aspects les plus significatifs du message du Saint-Père est le fait qu'il s'adresse de manière directe et personnelle à chaque grand-parent et à chaque personne âgée. Le card. Farrell l'a qualifié d’« affectueux et exigeant » car il met en évidence pour les personnes âgées « une vocation renouvelée à un moment crucial de l'histoire ». « Dans l'Église, avec le pape François, les grands-parents et les personnes âgées ont une place d'honneur ».

Vittorio Scelzo, responsable pour la pastorale des personnes âgées du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, a présenté les modalités de célébration de la Journée. Alors qu'à Rome, le Saint-Père présidera une messe à Saint-Pierre le 25 juillet à 10 heures, le Dicastère invite chaque diocèse et chaque paroisse à consacrer une de leurs liturgies dominicales aux grands-parents et aux personnes âgées. 

 Vittorio Scelzo nous a ensuite invités à faire en sorte que le plus grand nombre possible de personnes âgées reçoive le message du Pape à travers une visite. « La Journée - a-t-il dit - sera l'occasion de vivre l'Église en sortie. Imaginons que les petits-enfants transmettent le message du Saint-Père à leurs grands-parents et que les jeunes de nos paroisses et communautés ecclésiales partent à la recherche des personnes âgées seules dans leur quartier pour leur dire « Je suis avec toi tous les jours ».

Monique Bodhuin, présidente de Vie Montante Internationale, a souligné le lien entre cette Journée et le premier Congrès International de la Pastorale des Personnes Âgées que le Dicastère a organisé en 2020 ; elle a ensuite déclaré que « cette première célébration des grands-parents et des personnes âgées n'est qu'un point de départ ; elle porte en elle une dimension d'ouverture sur l'avenir ».

Maria Sofia Soli, femme de 87 ans de Viva gli Anziani de la Communauté de Sant'Egidio, a expliqué que le message du Saint-Père est aussi un appel à ceux qui sont avancés en âge : « Cette invitation - je le dis avec conviction - exige un changement de notre part, nous personnes âgées, qui croyons souvent, parfois même avec obstination, que nous ne pouvons plus changer, que nous sommes maintenant ce que nous sommes, que nous ne sommes plus utiles à personne ».

La dernière intervention, celle d'Elena Liotta, également de la Communauté de Sant'Egidio, a porté sur le dialogue entre les générations. « Nous marchons à des vitesses opposées- a déclaré Elena - nous avons l'impression d'être le début, ils ont l'impression d'être la fin. Et pourtant, dans mon amitié avec eux, j'ai trouvé un trésor ».