13 septembre 2017
Familles au Brésil

« Convaincus, nous proposons la beauté du projet de Dieu pour la famille »

Le Secrétaire P. Awi Mello écrit aux participants du XV Congrès de la pastorale familiale des diocèses brésiliens

«Je souhaite du fond du cœur que vous continuiez, convaincus et sans vous décourager de proposer la beauté du projet de Dieu pour la famille et d’affronter ensemble avec courage ses grands défis».

C’est ainsi que le P. Alexandre Awi Mello – qui vient de prendre ses fonctions en qualité de Secrétaire du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie – s’est adressé aux participants du XV Congrès National de la pastorale familiale, organisé par la Conférence des Evêques brésiliens à Cuiabá, capitale du Mato Grosso. Environ un millier d’opérateurs de la pastorale familiale, venus de tout le Brésil, se sont réunis du 8 au 10 septembre dernier pour un temps de communion, de formation et de confrontation. « Nous savons que le Pape nous demande de réaliser une pastorale familiale attentive à l’accompagnement des personnes et des familles  de façon concrète – a déclaré le Secrétaire du Dicastère dans son message envoyé aux participants à cette occasion – et  nous rappelle que l’accompagnement ne signifie pas imposer des obligations de façon autoritaire, mais plutôt éduquer à une liberté responsable : «Nous sommes appelés à former les consciences, et non à les remplacer» (AL 37).  

Le Congrès à développer le thème «La famille, une lumière pour la vie dans la société», et a abordé des sujets de pastorale pré-matrimoniale, post-matrimoniale et de «cas particuliers». Les adoptions, la dimension missionnaire de la famille, les personnes âgées, la collaboration entre la pastorale de la famille et les tribunaux ecclésiastiques, sont des thèmes qui ont été approfondis. «La famille de nos jours est sans aucun doute une lumière pour la vie dans la société et un des domaines privilégiés et urgents de la mission de l’Eglise en ce moment – peut-on lire encore dans le message -. L’exhortation apostolique Amoris Laetitia nous donne des pistes d’action. Elle indique comme priorité une pastorale pré-matrimoniale et matrimoniale sur le lien, où  les éléments apportés aident l’amour à murir et à surmonter les moments de crise (cf. AL 211). Le Pape nous rappelle que nous devons renoncer à proposer l’idéal du mariage dans toute sa plénitude, en faisant un effort pour consolider les mariages et prévenir les ruptures (cf. AL 307), mais aussi de fréquenter avec miséricorde les situations où cet idéal ne peut (ou ne peut plus) être pleinement réalisé». Enfin, le P. Awi Mello a encouragé les participants du Congrès à être présents à la XI Rencontre mondiale des familles qui se tiendra en Irlande en août 2018 et dont la préparation est désormais largement avancée, avec la collaboration fructueuse de l’archidiocèse de Dublin et du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie. En tant qu’enfant de la terre du Brésil, le Secrétaire du Dicastère a conclu le message en déclarant être sûr que dans les églises locales il y a beaucoup à apprendre, mais que «nous pouvons être fiers du chemin parcouru jusqu’à présent que nous pouvons partager avec joie».

Avec l’approfondissement pastoral sur le chemin parcouru de la famille dans l’Eglise et dans la société actuelle, le Congrès a vu se dérouler des célébrations eucharistiques, des moments de prière, des représentations théâtrales, des moments culturels et de témoignage.