25 novembre 2017
Cap-Vert

En route vers le synode de 2018

Le responsable de la section Jeunes à Cap-Vert a rencontré des jeunes et des opérateurs de la pastorale des jeunes en vue de la rencontre de l’année prochaine

Dans le cadre de la préparation à l’Assemblée générale du Synode des évêques qui abordera le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », le secrétariat diocésain pour les jeunes de Santiago du Cap-Vert a élaboré un projet de formation et d’animation des principaux agents et animateurs de la pastorale des jeunes.

Dans un premier temps, concernant la formation, le cardinal Gomes Furtado, évêque du diocèse, a invité le père João Chagas, responsable de la section des Jeunes du Dicastère à parler aux jeunes sur l’incidence et les répercussions que le Synode peut avoir sur la pastorale des jeunes de l’Eglise et sur le parcours vers Panama pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.

Durant son voyage, qui a eu lieu cette semaine, le père Chagas a eu de nombreux échanges avec des jeunes et des animateurs.
La pastorale dans l’Eglise ne peut pas se faire sans les jeunes, et par conséquent ce sont eux qui doivent être impliqués dans l’action de l’animation et de l’évangélisation. Le père Chagas s’est penché sur ces questions au cours de ses interventions. Etant donné que le synode ne peut pas se faire sans les jeunes – selon le souhait du pape François –, cela doit se faire aussi dans l’action pastorale constante de l’Eglise. Le regard ne peut pas s’arrêter sur ceux qui y sont déjà et les jeunes mêmes doivent devenir les protagonistes.

Le père Chagas a parlé de l’importance pour les JMJ du parcours de préparation de ces années. C’est la première fois dans l’histoire de l’événement que le parcours de préparation (qui normalement dure trois ans ) repose entièrement sur des thèmes mariaux, et les JMJ de Panama seront les premières à être célébrées au niveau international sur un thème marial.