24 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Schlichting (journaliste), « après la rencontre avec le Christ, tout se transforme en silence et en prière »

« La prière exige le silence, mais notre temps ne le fournit pas. Il n'y a pas de silence dans le trafic, ni sur Twitter ou sur Facebook. Nous lisons et discutons constamment sur l'ordinateur. Pas d'espace pour la contemplation ». Ce sont les mots de Cristina López Schlichting, une journaliste espagnole, qui a pris la parole ce matin dans la table ronde consacrée au temps de la prière à l’ère du numérique, dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles qui se déroule à Dublin. La journaliste, en indiquant une manière de prier dans le chaos quotidien, a raconté la conversation entre un chirurgien italien, Enzo Piccinini, et le prêtre, le père Luigi Giussani, qui expliquait à son ami que « le moment de la prière commençait avec l’introduction du scalpel dans la chair du patient ».

« Si aujourd'hui nous n'avons pas besoin de silence, peut-être ne devrions-nous pas penser au manque de dévotion - a déclaré la journaliste -. Peut-être simplement que rien n’est arrivé qui nous fait taire ». C'est ainsi que grâce à la rencontre avec le Christ « toute réalité se transforme en rythme de silence  ». « Chaque occasion améliore la vie de l'autre : souffrances, rires, travail, repos, bonheur, voire mort. Chaque espace devient un espace de prière. Twitter, Facebook, Internet, télévision, radio, médias, tout devient temps et espace de silence. Cela s'appelle la rédemption ».