08 novembre 2018
Laïcs

Un « temps nouveau » pour les hommes et les femmes de l'Église latino-américaine

Le secrétaire P. Awi Mello a participé au Congrès continental des laïcs et laïques au Brésil

La lettre  sur la participation des laïcs à la vie publique, que le pape François a envoyée le 19 mars 2016 au card. Francesco Marc Oellet, président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine, a provoqué une réaction immédiate des laïcs du continent. La Conférence épiscopale de l’Amérique latine et des Caraïbes (CELAM), qui a pour objectif principal d’approfondir les contenus et de promouvoir un « temps nouveau » pour les laïcs de l’Église latino-américaine, a organisé depuis deux ans divers congrès régionaux à l’approche du Congrès continental des laïcs et laïques, qui s’est tenu du 1er au 4 novembre à Sao Paulo, au Brésil.

La plupart des conférences épiscopales du continent ont pris part au congrès auquel a assisté le P. Alexandre Awi Mello, Secrétaire de notre Dicastère ; les conférences épiscopales étaient représentées par les coordinateurs des départements des laïcs et par les directeurs des conseils laïques nationaux, le cas échéant. Outre le partage des réalités de chaque pays et des initiatives, qui ont pour protagonistes les laïcs, le Congrès a présenté une analyse de la réalité latino-américaine avec le professeur Moema Miranda du Brésil, accompagnée d'une lecture sur les laïcs dans l'ecclésiologie de Vatican II, cette dernière étant une contribution de Mgr Francisco Niño, vice-secrétaire général du CELAM de Colombie, aux Conférences générales (Prof. Cesar Kuzma, Brésil) et au pontificat du pape François (le professeur Emilce Cuda, Argentine), pour conclure par des propositions concrètes visant à cultiver l'esprit de dialogue, de communion et de mission chez les laïcs latino-américains.

Le p. Alexandre Awi Mello a déclaré que cette initiative, « en plus d'être l’occasion de connaître mieux l'organisation ecclésiale des laïcs latino-américains, a enrichi tous les participants avec l'échange d'expériences, d'initiatives et de meilleures pratiques concernant les laïcs, qui veulent être une « Église en sortie » au service des plus démunis, en particulier dans la vie publique. J'ai également eu - a ajouté le Secrétaire - l'occasion de présenter le travail du Dicastère sur la promotion et la formation des laïcs, en le mettant à la disposition des organisations présentes ».