16 octobre 2018
Aide à l'Église en détresse

Un chapelet pour l'unité et la paix

Le 18 octobre, un million d'enfants ensemble en prière

Un million d'enfants qui récitent ensemble le chapelet pour l'unité et la paix. Toujours le 18 octobre, comme à son habitude depuis 13 ans, l’Aide à l’Église en détresse invite les enfants du monde entier à la prière.

« Des enfants d'environ 80 pays et de tous les continents y ont participé - explique le P. Martin Barta, assistant ecclésiastique international d'Acs -. L'année dernière ils étaient également d'Argentine, de Cuba, du Cameroun, d'Inde ou des Philippines. C'est vraiment un événement de l'Église dans le monde entier ! ».

Pour cette raison, le matériel mis à disposition par la Fondation - un guide pour la récitation du chapelet, une affiche et une lettre d'invitation pour enfants et adultes - est disponible en 25 langues, même en arabe ou en haoussa, une langue parlée en Afrique de l'Ouest. et surtout au Nigeria qui est persécuté.

L'initiative est née en 2005 à Caracas, au Venezuela : alors qu'un groupe d'enfants priait devant un sanctuaire votif, des femmes ont ressenti la présence de la Vierge. L'une d'elles s'est alors rappelé la promesse de Padre Pio : « Si un million d'enfants prient ensemble le chapelet, le monde changera ». Le P. Barta explique qu'il s'agit précisément d’ « avoir confiance dans la force de la prière des enfants ».

Le 18 octobre a été choisi à la fois parce que nous sommes dans le mois marial et parce que ce jour-là tombe la mémoire liturgique de saint Luc l’Évangéliste « qui nous a transmis l'histoire de l'enfance de Jésus » et qui « était très attaché à Marie ».

Une vidéo est également disponible pour sensibiliser les enfants, que l’on peut publiée librement sur des sites et des profils sociaux.