27 mars 2018
Ad limina

Visite des évêques du Pakistan

Une Église appelée à répondre de sa foi dans un contexte difficile

La présence de l'Église catholique et des autres chrétiens au Pakistan continue d'être difficile. C’est ce qu’ont déclaré les évêques du Pakistan, venus, il y a quelques jours, en visite ad limina. Les chrétiens du pays ont toujours été victimes de discriminations et de harcèlements, en commençant par les conversions et les mariages forces jusqu’à l'accaparement des terres, en passant par des épisodes d'intolérance quotidienne et de violence, souvent liés à la loi controversée appelée « loi sur le blasphème », qui punit ceux qui offensent le Coran par la réclusion à perpétuité et prévoit la peine de mort pour ceux qui insultent le prophète Mahomet.

Malgré cela, les évêques ont parlé d'une communauté dévote et pleine de vie : dans les domaines de plus grand engagement (éducation, santé, assistance aux pauvres), le travail de l'Église est grandement apprécié de tous, même s'il reste à renforcer la formation des fidèles afin qu'ils sachent se défendre de la propagande des sectes pentecôtistes et répondre de leur foi dans le Christ même dans un contexte dominé par l'islam, en devenant les protagonistes du dialogue interreligieux.

Du côté des familles, les évêques ont unanimement souligné le besoin urgent de renforcer l’engagement à en faire d'authentiques Églises domestiques. Les jeunes, en revanche, continuent de représenter l'une des préoccupations majeures de l'Église au Pakistan : frustrés, anesthésiés par la peur et sans espoir, ils se laissent souvent aller à la drogue et considèrent l'émigration comme le seul moyen d'échapper à un destin contraire, à l’exclusion et à la pauvreté.

Heureusement, dans le pays, quelque chose bouge bien que difficilement : les institutions publiques, par exemple, encouragent la lutte contre l'analphabétisme chez les jeunes.

Pour les évêques, l'éducation représente un puissant instrument de rédemption sociale pour les nombreux jeunes chrétiens, souvent analphabètes, qui gagnent ainsi de nouvelles perspectives en termes d'accès à un travail plus digne, un instrument de libération pour leurs communautés du fléau de la pauvreté et des préjugés à caractère religieux.

 

Ad limina visit of Pakistan Catholic Bishops' Conference