07 octobre 2019
Jeunes

La civilisation de l'amour : projet ouvert et mission à réaliser

Le secrétaire Awi Mello a pris la parole lors d'un congrès international à l'occasion du 40e anniversaire de la Conférence de Puebla

« En tant qu'horizon idéal, la construction de la « civilisation de l'amour » reste un projet ouvert et une mission à accomplir. Beaucoup a été fait en Amérique latine à cet égard, et la preuve en est qu'au cours du récent processus synodal, une forte identité et une articulation interne entre les jeunes et les évêques d'Amérique latine ont été observées. C’est ainsi qu’Alexandre Awi Mello, secrétaire de notre Dicastère, est intervenu dans son discours au congrès international tenu à Rome à la Curie générale des Jésuites sur le thème 40 ans après la Conférence de Puebla.

Le « long chemin de communion et de participation » initié par la IIIe Conférence générale des évêques latino-américains, tenue à Puebla (Mexique) en 1979, s'est poursuivi « dans les discours et les propositions des évêques et des jeunes au Synode ». Le secrétaire s'est dit convaincu que « l'évangélisation des jeunes en Amérique latine ne restera pas indifférente au processus synodal riche et participatif sur le thème Jeunesse, foi et discernement vocationnel, dans lequel l'Église universelle a articulé pour la première fois une réflexion commune significative sur les jeunes et dont est issue l'exhortation apostolique post-synodale Christus Vivit du Pape François ».

« La pastorale des jeunes - a-t-il conclu - continuera d'être une tâche fondamentale et inévitable pour l'Église latino-américaine, et il est clair que ce service pastoral ne peut jamais perdre l'horizon du Royaume de Dieu, cette civilisation de l'amour rêvée par Paul VI, Puebla et le ministère de la jeunesse d'Amérique latine depuis quarante ans ».