29 mai 2019
Visites ad limina

Laïcs catholiques, missionnaires du Christ dans l'espace public

La visite ad limina des évêques des Philippines est en cours à Rome, et le 20 mai dernier, notre Dicastère a accueilli le premier des trois groupes. Parmi les nombreux thèmes abordés, nous signalons en particulier celui des jeunes. Les évêques ont rappelé que, dans la perspective des célébrations du cinquième centenaire de l'évangélisation des Philippines en 2021, la Conférence épiscopale a lancé en 2013 un chemin de préparation spirituelle intitulé Neuf ans pour l'évangélisation.

Depuis lors, chaque année, ils ont toujours choisi un thème à approfondir. Cette année a été consacrée aux jeunes – ont expliqué les évêques - car les jeunes demandent que l'Église les écoute. Les évêques ont également partagé avec joie l'expérience de la Journée nationale des Jeunes qui s'est tenue du 23 au 26 avril dernier dans l'archidiocèse de Cebu, une invitation accueillie par 12 000 jeunes de tout l'archipel.

Un autre sujet abordé par les évêques a été celui du gender. Ils ont exprimé leur inquiétude devant l'avancée de l'idéologie du gender dans leur pays, un phénomène contre lequel les jeunes générations ne sont pas suffisamment protégées. A cet égard, l'urgence d'un changement de mentalité et le dépassement du tabou autour de la question de la sexualité ont été évoqués, ainsi que la nécessité de former parents et éducateurs pour qu'ils puissent parler de la sexualité avec sérénité et compétence.

Pour les évêques, un autre danger qui menace les Philippines aujourd'hui et qui risque d'hypothéquer sérieusement son avenir est le retour en vogue de la culture de mort. De nombreux Philippins seraient favorables à la réintroduction de la peine de mort également pour les crimes de droit commun, en particulier en ces temps où les exécutions sommaires extrajudiciaires sont monnaie courante dans le pays sous prétexte de lutte contre la drogue et la criminalité.

 Mais l'autre facette de cette culture mortifère est renfermée dans les D.E.A.T.T.H.S Bills que le gouvernement s'apprête à lancer. Contre ces lois de la mort - expression dans laquelle l'acronyme Deaths signifie Divorce (Divorce), Euthansia (Euthanasie), Abortion (Avortement), Total Reproductive Health (Santé reproductive), Homosexuality (Unions homosexuelles), Sex Education (Education sexuelle) - l'Église des Philippines se demande comment être prophétique sans tomber dans l'accusation d'ingérence en politique. Sur ce front, les laïcs catholiques, s'ils sont bien préparés à l'enseignement de l'Église, peuvent apporter leur contribution spécifique, en éclairant le débat public à la lumière de l'Évangile.

Ad limina visit - Bishops from Philippines