18 décembre 2019
Pape François

Femme et mère

Les paroles du Pape sur la Vierge de Guadalupe, la maternité et l'Église « féminine »

« Femme, mère et métisse ». C'est ainsi que le Pape François a décrit la Vierge de Guadalupe dans la messe célébrée à l'occasion de la fête de la Morenita, patronne de tous les peuples hispanophones. Dans son homélie improvisée en espagnol, le pape François a expliqué comment, au cours des siècles, la piété chrétienne a toujours essayé de louer la Vierge de Guadalupe et de lui rendre hommage en lui attribuant de nouveaux titres, des titres filiaux, dictés par l'amour du Peuple de Dieu pour elle mais qui ne s’approchaient en rien d’elle en tant que femme et disciple.

Et pourtant, Marie est une femme et une dame, a répété le Pape, « femme avec l’assurance d'être telle », et en vertu de ce caractère, elle est aussi disciple, fidèle à son Maître qui est aussi son Fils, l'unique Rédempteur. Le Pape affirme qu’ « elle n'a jamais voulu prendre quoi que ce soit de son Fils pour elle-même ; elle ne s'est jamais présentée comme une co-rédemptrice, mais comme disciple ».

Puis le pape François souligne à nouveau la maternité de Notre-Dame qui est notre Mère, la Mère de tous les peuples, Mère de l'Église, mais avant tout de nos cœurs et de nos âmes : « un certain saint père affirme que ce qui est dit de Marie peut aussi être dit de l'Église, et à sa manière, de notre âme. Parce que l'Église est féminine et que notre âme a la capacité de recevoir la grâce de Dieu, de l'accueillir et, dans un certain sens, les Pères de l'Église la voyaient comme féminine. Nous ne pouvons penser à l'Église sans ce principe marial ».

D'où l'avertissement de ne pas réduire le rôle de la femme dans l'Église à une simple fonctionnalité : « La femme dans l'Église va au-delà de cette vision - remarque le Pape - et son être de Mère transforme aussi toute l'Église qui devient précisément Sainte Mère Église ».