16 novembre 2019
Plénière

Ne pas cléricaliser les laïcs et ouvrir de nouveaux horizons pour les femmes dans l'Église

La première Assemblée plénière du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie dans le cadre du renouveau évangélique de l'Église

« Ne cléricalisez pas les laïcs et ouvrez un nouvel horizon pour bien comprendre ce qu'est la femme dans l'Église », sont les deux images que le Pape François a voulu laisser - en improvisant à la fin de son discours - aux participants à la première assemblée plénière du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie qui se termine aujourd'hui au Vatican.

La rencontre a conclu dans un certain sens la première phase de la vie du nouveau Dicastère né en 2016 en rassemblant l'expertise des Conseils Pontificaux pour les Laïcs et pour la Famille. Comme l’a rappelé le Card. Parolin, qui s'est exprimé le vendredi 15 novembre, il s’agit de l'un des premiers fruits de la réforme de la Curie romaine qui a atteint sa pleine maturité.

Le Card. Farrell a également parlé de la place de la plénière dans la réforme et, plus généralement, du renouveau de l'Église, en présentant les groupes de travail le mercredi 13 novembre. Le renouvellement des structures, bien que nécessaire, a souligné le Préfet, n'a de sens que d'un point de vue missionnaire. « Le désir d'apporter l'Évangile du salut à tous doit être le moteur principal qui inspire tous les changements et toutes les réformes structurelles de l'Église ». Dans un certain sens - poursuit le Card. Farrell - la mission du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie est très simple : « notre but doit toujours être celui d'aider tous les fidèles laïcs, de toute condition et de tout âge, à vivre chaque jour comme chrétiens ».

L'un des principaux objectifs de la première Assemblée était de permettre aux supérieurs et au personnel du Dicastère de mieux connaître les membres et les consulteurs (dont la liste peut être consultée ici).

Il a été demandé à ces derniers de réfléchir – à partir des réflexions de Pilar Rio, Matteo Truffelli et Laurent Landete - sur la mission et l'identité des laïcs dans le monde.

Au cours des travaux, les membres et les consulteurs ont participé à la planification stratégique du Dicastère. Divisés par langue, ils ont participé à des groupes de travail au cours desquels ils ont exprimé leur opinion sur les activités que le Dicastère mène et ont fait des suggestions sur de nouvelles activités.

À cet égard, le Saint-Père a précisé au cours de l'audience que : « Vous n'êtes pas des « ingénieurs sociaux » ou « ecclésiaux » qui planifient des stratégies à appliquer dans le monde entier pour diffuser une certaine idéologie religieuse parmi les laïcs. Vous êtes appelés à penser et à agir comme « frères dans la foi », en vous souvenant que la foi naît toujours d'une rencontre personnelle avec le Dieu vivant et se nourrit des Sacrements de l'Église. Toute formation chrétienne doit toujours se fonder sur cette expérience fondamentale de la rencontre avec Dieu et sur la vie sacramentelle ».