07 août 2019
Laïcs

Transformés et transformateurs en paroisse et en société

Le sous-secrétaire Ghisoni à la Rencontre de l'Acción Católica General en Espagne

Comment pouvons-nous être des laïcs qui transforment le monde et la société dans lesquels nous vivons ? Cette question a été le point de départ de l'intervention du sous-secrétaire Linda Ghisoni à la fin de la Rencontre des laïcs de paroisse organisée à Avila par l’Acción Católica General sur le thème Réaliser le rêve de Dieu.

« Nous ne pouvons pas penser être des laïcs transformateurs des réalités dans lesquelles nous vivons et travaillons si nous ne sommes pas d’abord des transformés, - a expliqué le sous-secrétaire aux quelque 750 laïcs présents de 45 diocèses d'Espagne, accompagnés durant la Rencontre par dix évêques et environ cinquante prêtres -. Et transformés – a-t-elle poursuivi - nous le sommes vraiment, mais nous avons besoin de prendre conscience qu’être un fidèle laïc signifie vivre comme un baptisé : nous portons en nous le don d'être des nés-appelés et des envoyés à porter non pas de belles idées ou de beaux projets, mais à rendre témoignage par notre vie à l'Évangile ».

Ainsi, comme « fidèles laïcs conscients du baptême, des droits et devoirs qui en découlent, conscients d'être des appelés, nous sommes, par vocation, des envoyés » qui, « pour vivre sainement et consciemment le « protagonisme » qui vient du baptême », retournent à la « source », par la prière et le partage avec les autres, cultivant la formation

« En tant que laïcs - a-t-elle poursuivi - nous ne pouvons pas nous désincarner de la réalité dans laquelle nous vivons, sinon nous trahirions notre vocation » ; d'où l’invitation à ce que chacun « se demande comment vivre avec une conscience renouvelée le fait d’être un ferment » pas seulement « dans les milieux ecclésiaux, mais précisément dans les lieux et moments ordinaires de la vie quotidienne, dans les contextes de la vie publique ».

« Si nous sommes des transformés, nous sommes alors capables d'établir de nouvelles relations avec les autres, basées sur le pardon, l'écoute, la patience, le dialogue et l'accueil. Notre mission – a conclu le sous-secrétaire - est une mission ecclésiale, à vivre en coresponsabilité, en communion avec les autres frères et sœurs, avec les curés, avec les évêques ».