03 novembre 2020
Sport

Sport et pandémie: quatre sessions pour un seul objectif

Pour clore le webinaire sur Sport et pandémie, réflexions et propositions pour l'avenir.
webinarSport_Conclusionixweb.jpeg

Le premier webinaire de l'ère Covid, organisé par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, en collaboration avec la Fondation Jean-Paul II pour le Sport, s’est conclu avec succès. La série de quatre sessions sur le thème « Sport : Repenser l'avenir » a vu la participation de plus de 80 experts du monde entier et d'environ 150 auditeurs sur la page Youtube du Dicastère qui a diffusé les sessions en direct.

Les sessions, très intenses, pleines de commentaires et d'idées, ont souligné que la longue inactivité due à la pandémie induit des dommages physiques et moteurs chez les enfants, les adultes et les personnes âgées, et que les aspects sociaux et relationnels de cette pandémie sur le sport sont également très évidents : le sport implique le respect des règles, des rôles spécifiques, l'intégration de la diversité, et l'aspect éducatif du sport doit être sauvegardé à tout prix.

Dans le rapport final remis par l’officiel Santiago Perez de camino, responsable du bureau Sport du Dicastère, les valeurs nécessaires à une relance réelle et efficace du sport ont été identifiées : intégration et inclusion , formation , durabilité.

Le Dicastère a également proposé d'organiser une conférence internationale prévue pour la fin de l'année prochaine sur le thème « Sport et fragilité », afin d'approfondir la valeur du sport face au handicap et à la marginalisation, en faveur de l'inclusion. Un deuxième projet pour l'avenir consiste à créer une table de travail élargie à des personnes du monde entier, qui travaillent dans le domaine de la pastorale sportive, mais aussi dans la promotion des valeurs par le sport, à partager les bonnes pratiques qui pourraient être reproduites dans d'autres endroits du monde et à approfondir certaines questions concernant l'avenir du sport et de ceux qui le pratiquent.

Tout cela avec un seul objectif : placer la personne au centre des priorités du sport, sauvegarder sa dignité et en faire un instrument d'évangélisation pour le monde.