12 août 2021
Jeunes

Anniversaire des JMJ de Częstochowa et Madrid

Ce mois d'août fête les anniversaires de deux Journées Mondiales de la Jeunesse : les 30 ans des JMJ de Częstochowa 1991 et le dixième anniversaire des JMJ de Madrid 2011
fotomad2.jpg

Les Journées Mondiales de la Jeunesse, célébrées du 10 au 15 août 1991 à Częstochowa, au sanctuaire de Notre-Dame de Jasna Góra, connu comme la « capitale spirituelle de la Pologne », ont été les premières JMJ auxquelles ont participé en grand nombre des jeunes de l'ex Union soviétique. Son fort message marial et le témoignage de tant de jeunes chrétiens ont marqué la vie de nombreux participants, dont un jeune Italien, aujourd'hui prêtre et officiel de notre Dicastère, Rév. Giovanni Buontempo, responsable pour les relations avec les Mouvements ecclésiaux et les Associations de fidèles. Voici son témoignage :

J'avais 18 ans, je venais de terminer le lycée, j'étais confronté au choix de l'université et de mon avenir, et depuis quelques années je réfléchissais avec anxiété à ma vocation. Les JMJ de Częstochowa ont marqué un tournant dans ma vie. Ce fut un véritable pèlerinage de prière, de rencontre avec le Seigneur, avec la Vierge et avec la foi vécue et incarnée par tant de personnes que j'ai rencontrées. C'était le premier événement international que je vivais avec tous les jeunes d'Europe de l'Est après la chute du mur de Berlin : leur enthousiasme et leur joie étaient bouleversants. Nous avons passé plusieurs nuits à chanter et à danser avec eux et à nous raconter nos expériences.

Lorsque saint Jean-Paul II a parlé de l'Europe qui respirait enfin « à deux poumons », nous avons très bien compris ce qu'il voulait dire ! Les JMJ de 1991 ont été aussi une rencontre surprenante avec la foi et la générosité du peuple polonais. La ville était pleine à craquer, à cette époque l'appareil organisationnel des JMJ n'était pas encore aussi bien rodé qu'aujourd'hui, mais le peuple polonais a compensé les inconvénients qui se sont présentés. Je me souviens, par exemple, que la nuit de la veillée, de nombreuses familles ont ouvert leurs appartements dans les immeubles pour que nous puissions aller aux toilettes, donnant à tout le monde quelque chose à manger et à boire. Nous avons tous été frappés par la dévotion mariale des jeunes Polonais : nous étions émerveillés de les voir agenouillés devant l'image de la Vierge, par leurs prières, leurs chants, leurs larmes de joie.

lls nous ont appris à nous confier à Marie et à l'avoir à nos côtés sur notre chemin de foi. Nous avons compris d'où venait la foi et l'amour du pape Wojtyla pour la Vierge. La grâce que j'ai reçue à la fin de ces jours inoubliables a été la force d'embrasser la vocation sacerdotale, en surmontant toutes les craintes et les réserves. Depuis lors, la Vierge m'a toujours accompagné dans ma vie de foi et au cours des 23 années de ministère sacerdotal. Je serai toujours reconnaissant au Seigneur pour le don des JMJ de Częstochowa.

Les JMJ de Madrid 2011, avec pour thème : Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi (Col 2,7), a également réuni des centaines de milliers de jeunes dans un pays européen, où ils ont proclamé leur foi dans les rues d'une ville moderne et redécouvert les traces chrétiennes du Vieux Continent. L'un des organisateurs de cette rencontre, il y avait Santiago Pérez de Camino Gaisse, qui est maintenant responsable de la promotion des laïcs dans notre Dicastère :

Les JMJ de Madrid 2011 ont été un changement radical dans ma vie. Je travaillais dans la pastorale des jeunes à Madrid depuis 2003 et lorsque j'ai reçu l'appel du directeur de la pastorale des jeunes pour travailler à la préparation des JMJ, j'ai immédiatement dit oui, même si je savais que je quittais un emploi permanent et qu'après les JMJ, je n'aurais plus de travail. C'est l'un de ces « sauts de la foi » que des événements comme celui-ci vous donnent la force et le courage de faire. Vous devez faire confiance au Seigneur, car dans la générosité, personne ne Le gagne et Il vous rend 100 %. J'étais chargé de gérer les visas et de préparer l'entrée des pèlerins à Madrid. Contacts avec le ministère des affaires étrangères, la police, les douanes, etc. Un des nombreux emplois cachés des JMJ qui fait ensuite de l'événement un grand succès. Tant de longues journées de travail jusqu'à tard dans la nuit, tant de courriels et d'appels téléphoniques auxquels répondre... parfois, on ne sait pas si l'on pourra mener à bien une telle tâche. Mais le Seigneur utilise notre petitesse pour accomplir des miracles, comme les cinq pains et les deux poissons.

J’ai pu voir de vrais miracles de mes propres yeux. Ces jours-là, il régnait à Madrid une atmosphère de fête et de joie. De nombreux commerçants et citadins nous avouaient que les jeunes dégageaient une joie différente, qui ne disparaissait pas. Ces témoignages ont donné lieu, d'abord chez les jeunes et ensuite aussi chez les "madrileños", à des expériences de conversion, de changements de vie, de désir sain de vivre pour Quelqu'un...

Je me souviens encore comme si c'était hier du moment de l'adoration devant le Saint Sacrement à Cuatro Vientos..... des personnes très différentes priant avec ce silence extérieur mais avec des hymnes de louange et des prières dans leur cœur. Autour du Parc du Pardon, les JMJ ont été pour des milliers de jeunes l'occasion de s'approcher de la confession, pour certains, après des années. Je me souviens bien de l'explosion de joie lors de la rencontre du Pape avec les volontaires. Et ce message du Pape Benoît qui, après la forte pluie, a décidé de rester avec les jeunes, en disant : « Nous avons vécu une aventure ensemble. Fermes dans votre foi en Christ, vous avez résisté à la pluie ! Je vous remercie pour le merveilleux exemple que vous avez donné. Comme ce soir, avec le Christ, vous serez toujours en mesure d'affronter les épreuves de la vie. Ne l'oubliez pas ! Merci à tous ! »

À la fin, le Seigneur récompense. J'ai reçu de manière inattendue une invitation à travailler pour l'Église et pour le Pape après les JMJ, au sein du Dicastère pour les laïcs. Je n'aurais jamais pensé que ma vie changerait autant. Mais je n'aurais jamais pensé non plus être aussi heureux.