18 mai 2021
Famille et justice alimentaire

L’éducation, l’investissement le plus rentable

Le discours de la Sous-Secrétaire Mme Ghisoni lors du webinaire “Food for life : the role of women in promoting integral human development”.
Linda_FoodforLife.png

La famille, et surtout la femme, comme facteur de changement pour la réalisation des objectifs du développement durable, en particulier l'éradication de la faim dans le monde. Mme Linda Ghisoni, Sous-Secrétaire du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, s’est penchée sur ce thème lors du webinaire “Food for Life : the role of women in promoting integral human development”, qui s’est tenu le lundi 17 mai 2021.

Ce webinaire est le premier d’une série organisée par la Secrétairerie d’État, la Mission Permanente du Saint-Siège près la FAO, la FIDA et le PAM, le Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral et la Commission COVID-19 du Vatican. Il s’agit d’un cycle de trois séminaires qui aborderont le thème “Nourriture pour la vie, Justice alimentaire, Nourriture pour tous”.

Face à des objectifs aussi ambitieux, il est important d’investir sur l’éducation des nouvelles générations, et c’est sur cet aspect que la Sous-Secrétaire a insisté dans sa contribution : permettre aux familles, et aux femmes en particulier, d’être pour leurs enfants des promotrices de la formation et de la maturation personnelles, de la croissance humaine intégrale. La famille, nous rappelle le Pape François, est le lieu d’un engagement éducatif patient et persévérant qui valorise ces attitudes et ces comportements qui créent de nouvelles mentalités et une nouvelle culture quant au respect de l’environnement et, par conséquent, l’exploitation de ses ressources (cf. Amoris Laetitia, n° 264-265).

La série de webinaires veut être la contribution du Saint-Siège à la préparation du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, et en particulier au pré-Sommet qui se tiendra à Rome du 19 au 21 juillet, et se concentrera sur les leviers de changement identifiés par le Sommet susmentionné : les femmes, la finance, les droits de l’homme et les innovations. Les trois rencontres en ligne seront un échange d’expériences visant à partager la vision du Saint-Siège sur la justice alimentaire et le redressement post-covidien et seront enregistrées comme des dialogues indépendants dans le cadre des Dialogues sur les Systèmes Alimentaires delle Nations Unies.