18 mai 2021
Orientations JMJ

Les JMJ dans les Églises particulières : les orientations pastorales de la DLFV publiées

Les lignes directrices approuvées par le Saint-Père sont un encouragement pour toute l'Église à donner un nouvel élan aux Journées de la Jeunesse célébrées dans les réalités locales.

 

Expérience de foi et de discernement vocationnel, rencontre personnelle entre les pasteurs et les jeunes (et pas seulement ceux qui sont engagés dans la vie de l'Église), occasion de découvrir et de mettre en pratique le protagonisme des jeunes générations, voilà quelques-unes des différentes dimensions de l'édition locale des JMJ, mises en évidence dans les "Orientations pastorales pour la célébration des Journées Mondiales de la Jeunesse dans les Églises particulières" qui ont été présentées aujourd'hui à la Salle de presse du Vatican.

Le document, préparé par le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie et approuvé par le Saint-Père François, s'adresse « aux conférences épiscopales, aux synodes des églises patriarcales et des archevêchés majeurs, aux diocèses/éparchies, aux mouvements ecclésiaux et associations et, enfin et surtout, aux jeunes du monde entier, afin que les « JMJ diocésaines/éparchiales » soient vécues pleinement comme un moment de célébration “pour les jeunes” et “avec les jeunes” ».

« Nous sommes convaincus que les JMJ internationales et leur édition locale se nourrissent mutuellement. La dimension internationale élargit les horizons des jeunes et les ouvre à la fraternité universelle. Les JMJ locales, de par leur proximité géographique et physique, peuvent plus facilement générer chez les jeunes un engagement qui changera le visage de la société dans laquelle ils vivent, et augmenter leur sentiment d'appartenance » - explique le secrétaire de la DLFV, le P. Alexandre Awi Mello.  

Les premiers jeunes qui ont lu le document l'ont reçu comme un message de proximité et d'encouragement de la part de l'Église, dont le monde des jeunes d'aujourd'hui a grand besoin. 

« Combien de jeunes, comme le dit le texte des Orientations, ne viendraient pas pour une prière à l'église mais seraient prêts à participer à une expérience de pèlerinage, en marchant et en découvrant ensemble, en créant de nouvelles amitiés et en partageant des moments de joie ! » - souligne Maria Lisa Abu Nassar, une jeune femme de Nazareth.

Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont nées en 1985 de l'intuition prophétique de Jean-Paul II. Depuis lors, chaque année, elles ont été célébrées au niveau diocésain le dimanche des Rameaux. Mais le 22 novembre 2020, solennité du Christ Roi de l'Univers, le pape François a annoncé qu'à partir de 2021, la célébration locale des JMJ serait liée au dimanche du Christ Roi - un changement qui souligne et réaffirme l'intention qui anime les JMJ depuis leur création : rassembler les jeunes autour de la personne de Jésus-Christ, Rédempteur de l'homme.