13 décembre 2021
#IamChurch

Vous avez tous la possibilité de transformer votre vie, de connaître Dieu !

La deuxième vidéo de la série #IamChurch est en ligne

 

« Vous avez tous la possibilité de transformer votre vie, de connaître Dieu ! ». C'est un appel qui émane de quatre jeunes frères sourds du Mexique qui, dans la deuxième vidéo de la série #IamChurch, en ligne à partir d'aujourd'hui 13 décembre, parlent de leur expérience de communication de l'Évangile au sein de la communauté sourde de leur pays.

Leur histoire se mêle à celle d'un couple, lui sourd, elle non, qui vit au Venezuela. Eduardo raconte comment, grâce notamment à sa rencontre avec Luizandra, interprète en langue des signes, « en tant que sourd, je me suis senti faire partie de l'Église ».

Les frères Segoviano et le jeune couple vénézuélien appartiennent tous deux à DCYIA (Deaf Catholic Youth Initiative for the Americas) et sont activement impliqués dans la pastorale. Ils démontrent que - comme l'a écrit le pape François dans son récent message aux personnes handicapées - dans la vie de l'Église : « tout le monde est protagoniste, personne ne peut être considéré comme un simple figurant ».

De leurs propos, on peut également percevoir que le chemin de l'inclusion passe par la participation aux moments ordinaires de la vie de leur communauté ecclésiale : « Lecture de la parole de Dieu et de la Bible, catéchèse, groupes, services d'apostolat ». Tout cela m'a aidé à me sentir impliqué. Par exemple, en 2018, j'ai été invité à travailler aux JMJ, je suis allé au Panama ».

L'amitié avec Jésus fait de chaque disciple un missionnaire et, en cela, il n'y a pas de différence entre ceux qui ont un handicap et ceux qui n'en ont pas. « Tous ces programmes, voyages, rencontres m'ont permis d'apprendre de nouvelles choses, et m'ont aidé à enseigner aux sourds, à la communauté, à mieux connaître Jésus et Son amour ».

#IamChurch est une initiative du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, dans le cadre de l'Année « Famille Amoris Laetitia ». Il s'agit d'un voyage à travers cinq vidéos, à la découverte de femmes et d'hommes trop souvent victimes de la culture du dèchet et qui, au contraire, témoignent d'une Obbligatorio humanité souriante, proactive, joyeuse : le visage attractif de l'Église.