24 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Le couple Fraga (anglicans), « tant de cœurs guéris en faisant partie de notre famille »

« Dans le mariage, nous trouvons un sacrement ou un « signe » de la présence réelle de Jésus dans le monde. Je pense que très tôt dans notre mariage, nous avons commencé à comprendre l’impact de notre relation sur les autres ». Ce sont les paroles de Nadia Fraga, qui est intervenue ce matin avec son mari Tony dans le panel consacré au mariage, à la famille et à la recherche de l’unité des chrétiens, dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles qui se déroule en ce moment à Dublin. En rappelant leur attention sur les autres couples, le couple Fraga a déclaré avoir ouvert les portes de leur maison et d’en avoir fait « un point d'ancrage, une constante dans la vie des gens qui partagent la vie avec nous ». « La chose la plus importante est peut-être que notre maison continue à accueillir une grande table où il y a toujours de la place pour quelqu'un d'autre. Nous avons vu beaucoup de cœurs guéris simplement en leur permettant de faire partie de notre famille ».

 Une attention adressée aux « personnes de toute classe sociale ». « Nous parlons beaucoup de l'idée d'accompagnement - ont raconté les époux - ; notre famille a aimé des personnes qui venaient d’une foi différente, personnes sans foi, celles qui étaient attirées par le même sexe et toutes les autres. La beauté de la maison est qu’elle peut souvent être « sans marque ». Parmi les difficultés rencontrées par beaucoup à comprendre cette ouverture de la famille et de la maison du couple Fraga, Tony a indiqué celle de « voir cela comme un programme qui nécessite des « présences » régulières, et l’on perçoit un grand sentiment d’inadéquation. Mais ce n'est pas la vérité sur nous ou sur notre situation ». « En réalité, nous ne faisons pas de programme, mais nous vivons une vie nourrie par le Saint-Esprit et la grâce de Dieu le Père - a déclaré Tony Fraga. Dieu vit à travers notre mariage, même si Nadia et moi sommes loin d'être parfaits. Il prend notre maison imparfaite, nos enfants imparfaits, nos vies imparfaites et nous montre comment être disponible pour les autres en les incluant dans la régularité de notre vie quotidienne ».