09 août 2018
Sport

Donner « le meilleur de soi » sur deux roues

De Ronchi dei Legionari à Rome ; 700 km en quatre jours. Un groupe de cyclistes soutenant le projet « Une porte pour la vie »

À la fin du mois de juillet, Don Giovanni Buontempo, représentant le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, a accueilli les cyclistes, qui ont participé au projet « Ride to Rome », au terme du voyage qui les a menés, en 4 jours, de Ronchi dei Legionari, dans la province de Gorizia, à Rome (environ 700 km). Il s’agit d’une initiative de sensibilisation et de collecte de fonds en faveur du projet « Une porte pour la vie » organisé par l’association de bénévoles à but non lucratif GEOforCHILDREN, qui faisait suite aux deux initiatives précédentes « Ride to Moscow » et « Ride to Dolomiti » .

Depuis sa création en 2014, l'association GEOforCHILDREN a mené plusieurs projets pour soutenir les jeunes garçons et les jeunes filles de deux instituts pour orphelins à Moscou afin de les accompagner et de les soutenir dans leur parcours de croissance et d'études. Le projet « Une porte pour la vie », en particulier, organise des cours dans différentes disciplines, en fonction du niveau de préparation des jeunes et de leurs inclinations, en les encourageant à cultiver leurs talents et en leur donnant la possibilité d'un avenir meilleur. Un projet similaire a récemment été lancé en Thaïlande pour aider les enfants issus de situations de difficultés sociales graves.

Dans sa présentation, le président de GEOforCHILDREN, Paolo Ferraris, a expliqué : « En vélo comme dans la vie, il est important d’avancer, de ne pas baisser les bras et d’avoir confiance en soi-même et dans les autres. La confiance en soi et en ses propres capacités est fondamentale, mais si l’on a confiance aussi dans les autres et que l’on fait le voyage en compagnie, alors même le chemin le plus ardu et le plus difficile sera un peu plus simple et plus léger. C'est le message que nous voulons envoyer, avec RIDE TO ROMA, à tous les jeunes qui se sentent seuls, abandonnés, pas compris. Aussi difficile que puisse paraître l'avenir, avec de la force et de la détermination, en s'appuyant sur soi-même mais en faisant aussi confiance aux autres, il est possible de surmonter des limites qui semblaient impraticables et d'atteindre des objectifs qui semblaient inaccessibles ».

À la fin de la rencontre, tous les cyclistes ont reçu une copie du texte « Donner le meilleur de soi » sur le sens chrétien du sport, récemment publié par le Dicastère.