23 août 2018
Rencontre mondiale des familles

Mgr Tighe (Pcc), « le sport, la voie privilégiée pour transmettre les bonnes valeurs »

« Si le sport parvient à maintenir son engagement en impliquant et en incluant tout le monde, il contribuera à inspirer une vision de solidarité qui donnera de l’espoir à toute l’humanité ». Ce sont les paroles de Mgr Paul Tighe, secrétaire du Conseil pontifical pour la culture, qui a pris la parole ce matin dans le panel consacré à la relation entre famille et sport, lors de la Rencontre mondiale des familles, à Dublin. En mettant l'accent sur l'engagement de la Fondation Ssh, Mgr Tighe a souligné qu’elle s’engage à « créer un partenariat entre responsables religieux, représentants de la société civile, organisations internationales et ceux qui sont directement responsables de la gouvernance des différents sports ».

Le but est de « faire en sorte que le sport réalise son potentiel comme un grand bien humain pour promouvoir la prospérité des individus et de la société ».  « En particulier, Ssh s'engage à mettre en évidence les 6 principes de compassion, de respect, d'amour, d'illumination, d'équilibre et de joie. Ce sont des principes inhérents au sport mais pertinents pour tous les aspects de la vie humaine ». La conviction du secrétaire du Conseil pontifical pour la culture est que « le sport a une capacité privilégiée, et probablement une responsabilité concomitante, pour rehausser le profil et encourager la poursuite de ces principes et valeurs, grâce à sa centralité dans la vie de beaucoup de personnes et de sa portée mondiale ». Les modèles sont donc les sportifs. « La renommée et la célébrité de nombreux sportifs leur offrent une opportunité unique de façonner et de défendre les principes ».