01 septembre 2018
Églises locales

Monseigneur Nguyễn Năng : « La vie change, mais la « vraie nature » du mariage non »

L'engagement de l'église vietnamienne pour les jeunes et les familles
Vietnam.jpg

« Les séparations, les divorces et les petits foyers sont de plus en plus fréquents ». C'est l'alarme lancée par Monseigneur Joseph Nguyễn Năng, évêque de Phát Diệm, sur la situation au Vietnam où, explique-t-il, « les gens ont désormais une vision différente de la vie et de leurs habitudes. Le matérialisme exerce une influence négative et les familles semblent manquer de joie et de rire ».

D'où l'invitation, adressée à chaque famille catholique, « de prier Dieu chaque jour ». « Vous devez vous calmer et distinguer ce qui est juste de ce qui ne va pas. Lorsque vous serez patients dans la prière, vous trouverez le bonheur. La vie change, mais la « vraie nature » du mariage non », a-t-il conclu.

L'engagement envers la famille est l'une des priorités du pays : l'archidiocèse de Saigon, par exemple, accorde également une attention particulière aux fruits du mariage : les enfants. Le père John Lê Quang Việt, responsable du ministère pour les jeunes, déclare : « Les jeunes sont capables de développer des initiatives et des activités pastorales si les conditions et les programmes appropriés existent dans les paroisses. Dans ce contexte social, cependant, les jeunes sont souvent désorientés par le « monde virtuel ». Pour cette raison, ils sont souvent victimes de relations sexuelles avant le mariage, d'avortement et de divorce ».

« Les jeunes ont besoin d’être éclairés par quatre principes de la doctrine sociale de l’Église catholique - dit le Père John – tels que : la personne humaine, le bien commun, la solidarité et la complémentarité. Ces quatre valeurs de dignité aideront les jeunes à prier avec diligence et à prendre part aux sacrements afin qu'ils puissent recevoir les grâces de Dieu ».