20 juin 2019
#YouthForum19

Au coeur du Christus vivit

Le fruit mûr du Synode des jeunes

Un message adressé à tous les jeunes du monde, inspiré « par la richesse des réflexions et des dialogues du Synode », qui concerne tous les jeunes, catholiques et non catholiques, et qui doit atteindre tous les jeunes ; telle est l'Exhortation apostolique Christus vivit, qui est au centre de la réflexion de cette deuxième journée de travail du XIe Forum international des jeunes, organisé par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie.

Une Lectio divina du professeur Rosalba Manes sur le passage évangélique des disciples d'Emmaüs – « Leurs yeux se sont ouverts » Lc 24,31, cité cinq fois dans l'Exhortation apostolique - a préparé le cœur des plus de 250 jeunes délégués au travail de la journée.

Le programme ne prévoyait pas les mots de salutation de Linda Ghisoni, sous-secrétaire du Dicastère pour les laïcs : « Chacun de vous est un témoin du Christ, qui vit en vous, et cela change le monde », a-t-elle dit.

Robert Cheaib, un « catéchiste itinérant », professeur de théologie fondamentale, laïc, marié et père de trois enfants, a eu la tâche d'ouvrir à tous cet écrin de trésors qu'est Christus vivit : « Quelle est l'essence du christianisme ? Cela commence par A, mais ce n'est pas aimer : c’est plutôt être aimé. […] La première vérité est que Dieu vous aime. Dieu ne veut rien de moi, mais Il veut quelque chose pour moi. Dieu ne veut pas nous utiliser, Il veut que nous nous épanouissions ».

Un document très spécial, très vivant, dont la réception dans les différentes réalités des cinq continents a été analysée dans les discours des délégués et des opérateurs de la pastorale des jeunes présents au Forum ; ainsi nous avons connu celle qui traduit l'Exhortation apostolique en indonésien - une jeune femme - qui d'un petit village a commencé à diffuser le message à toute la nation, et de nombreuses invitations à agir ; comme l’a rappelé Paul des États-Unis, « il est temps maintenant de marquer un but ».

Et un fruit du Synode et du Christus vivit s'est manifesté très clairement dans les travaux de groupe de l'après-midi : les jeunes délégués se sentent protagonistes dans l'Église, ils apprécient l'attention que l'Église leur porte et sont prêts à répondre à l'appel de Dieu avec tout leur enthousiasme.

Le moment fort de la journée a été la Sainte Messe du Corpus Domini célèbrée par le p. Alexandre Awi Mello, qui a centré son homélie sur le mot espagnol PANES, décliné comme Partecipation (participation), Alegría (joie), Networking (capacité de faire réseau), Espiritualidad (spiritualité) et enfin Servicio (service). Mais il y avait encore du temps pour l'adoration eucharistique et pour exprimer au Seigneur par la prière et la réflexion personnelle toute notre gratitude pour ces journées.