10 septembre 2020
Témoignages

25e anniversaire de la Rencontre européenne des jeunes EurHope 95

Le souvenir de Carmen Aparicio, Présidente de la Fondation Jean-Paul II pour la Jeunesse
foto loreto 3.jpg

Il y a vingt-cinq ans (9-10 septembre 1995), la Rencontre européenne des jeunes EurHope 95, se tenait à Lorette. La motivation qui a inspiré cette rencontre était un appel à la paix dans les Balkans. À l'époque, je travaillais dans la Section Jeunes du Conseil pontifical pour les Laïcs, qui était responsable de l'organisation de l'événement et j'étais donc très impliquée. Je me souviens de beaucoup de choses de cette rencontre, mais je vais en mentionner trois qui m'ont particulièrement impressionnée.

Tout d'abord les paroles du cardinal Eduardo Pironio qui, saluant le Pape à la fin de la messe, a dit : « Saint Père, ces jeunes n'ont pas peur de la sainteté, ils ont peur de la médiocrité et du péché ». C'était un véritable programme de vie qui exprimait la force de ce qui est vécu.

Lors de la veillée du samedi soir, la liaison avec Sarajevo a été l'événement le plus attendu. Le deuxième souvenir est lié à cette connexion : l'image de la jeune femme de Sarajevo qui pleurait et riait en même temps. La douleur, et l'espérance qui vient de Dieu, se rejoignent et marchent ensemble.

Le dernier souvenir est un geste de grande humanité de Jean-Paul II. Bien qu'il marchait déjà difficilement, il n'a pas hésité à s'approcher d'un groupe de jeunes Polonais qui avaient eu un accident pendant le voyage vers Lorette.

Le plus fort des souvenirs : les jeunes des différentes régions des Balkans ont pu s'asseoir ensemble, prier ensemble pour la paix, échanger des gestes de paix et s'engager ensemble à faire tout ce qui est possible pour y parvenir.

Carmen Aparicio, Présidente de la Fondation Jean-Paul II pour la Jeunesse

 

EurHope95, Loreto 9-10 septembre 1995