09 juin 2020
Vie

Le caractère sacré à défendre

Méditation du préfet Farrell lors de la veillée pour la coexistence pacifique aux États-Unis

« Notre nation, depuis sa naissance, est multiculturelle, multiethnique, multireligieuse. Les fondements sur lesquels elle a été construite sont l'égalité de tous les hommes, les droits inaliénables à la vie et à la liberté accordés par le Créateur lui-même à tous les hommes, la tolérance, la coexistence pacifique, l'égalité des chances de prospérité et de bien-être pour tous. Ces idéaux sont inscrits dans l'ADN des États-Unis d'Amérique et font partie de ses documents fondateurs ». C'est ainsi que le préfet Kevin Farrell s'est exprimé il y a quelques jours dans la basilique romaine de Santa Maria in Trastevere, dans sa méditation lors de la veillée de prière organisée par la Communauté de Sant'Egidio pour la « coexistence pacifique » aux États-Unis, au lendemain de l'assassinat de George Floyd.

Le préfet a rappelé les paroles prononcées par le pape François lors de son audience du 3 juin : « Nous ne pouvons tolérer ou fermer les yeux sur aucune forme de racisme ou d'exclusion et prétendre défendre le caractère sacré de toute vie humaine. Dans le même temps, nous devons reconnaître que « la violence de ces dernières nuits est autodestructrice. Rien ne se gagne par la violence et tant de choses se perdent ». Enfin, le cardinal Farrell a invoqué le Seigneur pour « qu’Il se penche sur toutes les victimes innocentes qui sont mortes à cause de l'injustice et de la discrimination raciale et pour que leur sang versé puisse aider notre nation bien-aimée à construire une société vraiment pacifique et fraternelle ».