25 mars 2018
Dicastère

La vie, « merveilleux cadeau » à annoncer à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église

La première interview du sous-secrétaire de la section Vie, Gabriella Gambino, « générer dans un horizon de liberté et de responsabilité, conscients de la valeur inviolable de chaque vie humaine »

« Il me semble urgent que nous œuvrions, surtout dans l'Église, à former non seulement les femmes sur le plan de la bioéthique pour les sensibiliser aux défis qu'elles doivent savoir reconnaître par rapport à leur corps, à la sexualité, la maternité et la valeur de la vie, mais aussi pour savoir les accompagner quand elles doivent faire des choix qui ont des répercussions éthiques importantes sur leur existence ».

C'est ce que le sous-secrétaire de la section Vie du Dicastère, Gabriella Gambino, a déclaré dans une longue interview donnée au portail Aleteia.

« Former les prêtres, les opérateurs de la pastorale, les éducateurs et les parents - poursuit-elle - est une urgence. Les femmes doivent retrouver la conscience d'être les véritables gardiennes de la vie humaine et ne pas avoir peur de leur maternité.

Au fond, comme je l'ai lu dans un très beau livre sur Marie, l'homme et la femme sont ceux sans le courage desquels même Dieu ne pourrait pas avoir d’enfants.

La capacité et la joie de générer dans un horizon de liberté et de responsabilité, conscients de la valeur inviolable de chaque vie humaine, est le merveilleux cadeau que Dieu nous a donné. C'est maintenant - conclut-elle - que nous recommençons à annoncer cette joie à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église ».