02 mai 2019
Visite ad limina/Argentine I

Les laïcs comme sel de la terre et lumière du monde

Le 29 avril, notre Dicastère a accueilli le premier des trois groupes d'évêques argentins venus à Rome pour une visite ad limina. S'exprimant au nom de ses confrères, Mgr Andrés Stanovnick, évêque de Corrientes et responsable de la section Famille au sein de la CEVILAF (Commission épiscopale pour la vie, les laïcs et la famille), a illustré les nombreuses initiatives pastorales menées au service du laïcat, de la famille, des jeunes, des femmes, des personnes âgées et de la vie. Il s'est ensuite attardé sur le réseau articulé des organismes de la Conférence épiscopale - dont certains ont été récemment mis en place - qui suivent ces thèmes. De son rapport, il est apparu clairement que cet effort permanent d'organisation de l'Église argentine témoigne de la volonté d'adapter ses structures aux circonstances changeantes du monde dans lequel elle est plongée, afin de mieux servir le peuple de Dieu et vivre la synodalité.

L’évêque a loué la participation des laïcs à la vie de l'Église, en soulignant tout particulièrement l'engagement généreux des femmes, grâce auxquelles l'Église peut exprimer sa compassion et sa solidarité avec les plus pauvres, éduquer les nouvelles générations dans la foi, atteindre ceux qui sont éloignés... Quant à la présence transformatrice des laïcs dans les réalités du monde, les pasteurs ont reconnu en chœur que celle-ci reste peu incisive.

Et pour que les laïcs deviennent vraiment « le cœur de l'Église dans le monde et le cœur du monde dans l'Église », il faut, selon les évêques, combler leur manque de formation, qui s’est souvent arrêtée à la préparation reçue à l'occasion des sacrements d'initiation chrétienne. Il faut leur donner les outils pour témoigner efficacement, en repartant de l'annonce du kérygme. Les évêques ont précisé que cette formation ne doit pas être comprise seulement dans un sens académique et intellectuel, mais surtout comme le fruit d'un travail fructueux d'évangélisation (homélies, rencontres personnelles, catéchèses permanentes et ciblées, accompagnement individuel).

De cette rencontre personnelle avec le Christ, ils pourront ainsi mûrir comme nouveaux et authentiques témoins crédibles de l'Évangile, aussi bien dans l'Église que dans la vie publique, au travail comme dans la famille. En effet, c'est ici que prend racine la préparation au mariage, tant invoquée, pour former de bons époux et de bons parents. C'est toujours à partir de là que les laïcs apprennent peu à peu à devenir des hommes politiques droits qui respectent le bien commun ; ils découvrent ici la beauté de toute vie humaine faite à l'image et à la ressemblance de Dieu et apprennent à la respecter.

Dans le domaine spécifique de la formation et de l'accompagnement, les évêques ont loué les nombreuses associations et mouvements laïcs - nationaux et internationaux - qui, avec enthousiasme et créativité apostolique, travaillent dans le pays, mettant au service des laïcs, des jeunes, des femmes en difficulté et des personnes âgées la fraîcheur de leurs charismes et leur riche bagage d’expériences missionnaires.

Enfin, les évêques ont exprimé leur reconnaissance pour les JMJ au Panama, auxquelles, selon la tradition établie, ont participé de nombreux jeunes argentins, signe de combien les jeunes d'aujourd'hui ont encore faim et soif de Dieu.

En les remerciant pour leur partage fraternel, le Cardinal Farrell, Préfet du Dicastère, les a exhortés à détourner leur regard et leurs ressources des initiatives de lutte contre la culture actuelle pour revenir à semer les graines de la foi dans le cœur des jeunes générations, par l'annonce de l'Évangile, car c'est la mission première de l'Église qui existe « pour évangéliser ». Il les a confirmés dans le choix de l'accompagnement comme méthode apostolique privilégiée : accompagner les jeunes, en passant du temps et en marchant   avec eux ; accompagner les couples non seulement au début de leur union mais aussi pendant leur vie conjugale ; accueillir, accompagner et intégrer les familles blessées.

Ad Limina Visit of the Argentinian Episcopal Conference